Butembo : Destitution de Zoé Kabila et autres gouverneurs pro FCC, il s’agit d’une manœuvre qui vise la Tshisekedisation de toutes les institutions (Prof Muhesi)

Destitution en cascade des gouverneurs, la dernière en date, celle du gouverneur du Tanganyika, Zoé Kabila le jeudi 06 Mai par certains élus provinciaux, a fait couler d’encres et salives. Pour le Professeur Kahindo Muhesi Augustin, il s’agit d’une manœuvre politicienne qui vise la Tshisekedisation de toutes les institutions.

Cet enseignant en faculté des sciences politiques à l’Université Catholique du Graben, en province du Nord-Kivu fait savoir que le vent qui a soufflé au sein du parlement et ayant occasionné la destitution des animateurs pro-Kabila  du sénat et de l’Assemblée Nationale s’est étendus jusque dans les provinces du pays. 

 « Nous sommes dans un contexte de ‘Tshisekedisation’ du pouvoir  où on veut que tout simplement tout le pouvoir  passe du coté du président de la République. Ce sont les effets du déboulonnage conséquence de la rupture de l’alliance  entre le FCC  et le CACH », explique le Professeur Muhesi.

Il s’agit d’une manœuvre qui n’a rien à avoir avec les intérêts de la population, fait-il savoir.

 « On est ici dans la logique de ôte-toi de là que je m’y mette, une logique de la politique de la logique politicienne. On voudrait remplacer certains acteurs par d’autres sans s’assurer qu’ils seront en mesure de conduire les programmes des gouvernements provinciaux »,  ajoute le Professeur Muhesi.

Retenez que Zoé Kabila était jusqu’à ce jour l’un des rescapés du processus de mise à l’écart des partisans de l’ancien président Kabila entamé depuis décembre par le chef de l’État après près de deux ans de cogestion de la RDC au niveau national et dans les provinces.

Georges Kisando Sokomeka

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE