Butembo: Etre en ordre ou pas, des agents de la PCR demandent toujours de l’argent aux conducteurs(Témoignages)

Ils sont nombreux, les usagers de la route qui se plaignent des tracasseries des agents de Police de Circulation Routière sur les rues et avenues de Butembo. Mêmes les conducteurs en ordre avec tous les documents de bord font parfois face à ces agents de l’ordre. Pour les usagers des motos et des véhicules, les agents de police de roulage sont souvent les premiers à demander de l’argent qu’ils empochent en titre de corruption, un manque à gagner pour le trésor public qui souffre du comportement de ces agents véreux.

Vendredi 15 mai 2020, un reporter de La Voix de l’UCG tombe sur une petite altercation entre un conducteur et un agent de la police au rond-point Kaghuntura. A la base, un conducteur qui a échappé à un accident à cause d’un agent de roulage qui voulait l’arrêter au milieu de la route alors qu’une jeep  de marque Land Cruser venait en toute vitesse derrière ce conducteur de moto au risque de le cogner. Il décide après avoir échappé à cet accident, de rentrer derrière pour égueuler l’agent de roulage.

Ce comportement est décrié par d’autres usagers pour qui, les policiers de roulage à la recherche d’argent, traquent parfois les conducteurs, au risque de causer des accidents. Ils sollicitent des conducteurs des pots de vin en leur faisant croire que s’ils les conduisent au bureau de la PCR ils payeront des lourdes amendes.

« Nous sommes obligé finalement de dévier leurs carrefour avec possibilité de commettre un accident. Je suis enseignant et mon salaire est moins que le prix de ces documents » a dit un conducteur rencontré sur rue Kinshasa.

« Leurs objectifs n’est pas de réglementer la circulation mais ils ont d’autres visions de corruption. S’ils t’arrêtent et que tu lui dis que tu n’as rien, ils te demandent si tu as combien. Ils intiment des gens par la menace de les emmenés au bureau de la PCR » a dit un autre conducteur rencontré sur la grand-route.

Curieusement, même quand on est en ordre, certains agents véreux demandent de l’argent aux conducteurs. Témoignage.

« On peut avoir l’assurance, la carte rose, le permis de conduire, casque mais à la fait ils ont toujours une astuce pour vous dire pesa sikoyo mai (ndlr : tu dois donner de l’eau) » a dit un conducteur munis de tous les documents de bord.

Il faut dire qu’au finish, c’est le trésor public qui souffre de cette avidité de certains agents de la police de roulage face aux nombreux  conducteurs à Butembo sans documents de bord pour la plupart.

Pour appelle, le député provincial Promesse Matofali  a écrit au Gouverneur du Nord-Kivu pour solliciter la relève des éléments tracassiers de la PCR à Butembo. Il déplore la prolifération des carrefours des  policiers de roulages en ville de Butembo. Cet élu du peuple  dit avoir reçu plusieurs plaintes de ses électeurs quant à ce.  

Emma Kateri et Ismaël Kabuyaya

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE