Butembo-Greve anti-MONUSCO : les organisateurs déplorent le mépris de la MONUSCO et interdisent la circulation de ses agents et engins

Les organisations et mouvements  citoyens ayant organisé les dix jours d’actions citoyennes pour la paix à Beni dénonce le mépris de la MONUSCO face à la demande  de la population exigeant leur départ de la région.  Ils l’ont signifié à l’issue de la réunion d’évaluation des 10 jours ce samedi 10 avril 2021. Des nouvelles actions  ont été adoptées.

« Les organisations et associations citoyennes constatent avec regret le mépris de la part de la MONUSCO  face à la demande de la population meurtrie de son retrait  officiel étant donné sa démission déguisée en justification stérile reste à désirer. Les organisations et associations citoyennes tirent toutes les conséquences et décident de passer à la vitesse supérieure et changement de stratégies pour obtenir gain de cause notamment la désobéissance fiscale qui entre en vigueur  dès ce lundi dans les villes de Beni, Lubero, territoire de Beni et Lubero jusqu’à ce que la paix soit effective. La population retire défilement sa confiance à la MONUSCO et par conséquent sa circulation est interdite. Les actions pour exiger le retour de la paix à Beni et Ituri seront faites une fois la semaine soit chaque jeudi sans travail pendant un mois avec des stratégies adaptées au contexte. La population doit chaque 12 heures  et 19 heures  faire des bruits avec des casseroles, bruits, bidons, sifflets, mégaphones pour interpeller les autorités. Pour implorer la grâce de Dieu, les foulards blancs seront placés un peu partout dans la ville », a luParfait Muhani, porte parole de ces structures.

Ainsi, la reprise partielle des activités a  été effective ce samedi 10 avril. Les alimentations et les dépôts des produits vivriers sont ceux qui ont majoritairement ouvert. Le lundi 12 avril, tout le monde est appelé à reprendre ses activités en respectant les nouvelles instructions.

HERVE MUKULU

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE