Butembo : « Il est inacceptable que des militants pacifiques de la LUCHA soient torturés devant l’office de l’autorité urbaine », regrette le Maire

Le Maire de la ville  de Butembo en province du Nord-Kivu se dit choqué par le comportement qu’ont affiché les éléments de la police en tabassant les militants du mouvement citoyen Lutte pour le Changement LUCHA devant son bureau vendredi 14 février. Le Maire de Butembo s’est ainsi exprimé de retour dans son entité ce dimanche 16 février après trois jours de mission à Goma.  Après échange avec le commandant de la Police Nationale Congolaise, PNC  il promet déférer les auteurs de ces violations des droits humains devant la justice. «  Il est inacceptable que des militants pacifiques soient torturés  devant l’office de l’autorité urbaine. Pourtant ils m’ont tenu informé de la tenue de la marche et j’ai même donné des consignes claires à la police pour encadrer cette manifestation. Je vais m’enquérir de ce dossier auprès du commandant de la police pour savoir pourquoi les éléments de l’ordre se  sont ainsi comportés.  Les coupables seront déférés devant la justice » s’est ainsi exprimé  Me Sylvain Mbusa au micro de la Voix de l’UCG à sa descente d’avion sur la piste d’atterrissage de Rughenda. Pour rappel, une  dizaine de militants de la LUCHA ont été   dispersés par les éléments de la Police Nationale Congolaise qui ont usé des coups de fouet vendredi 14 Févier à la mairie de Butembo. Quelques militants ont été grièvement blessés, puis conduit d’urgence aux soins.