Butembo : Jerryson Bakwanamaha éclaire sur l’affectation de la taxe conventionnelle des pétroliers

Polémique autour de la destination de l’argent perçu dans le cadre de la taxe conventionnelle des pétroliers pour la  modernisation de la voirie des villes du Nord-Kivu, Monsieur Gérôme Bakwanamaha donne plus de lumière. Le président de l’Association des Importateurs des Produits  Pétroliers de Lubero, APILU fait savoir que cet argent est affecté par le gouvernement provincial  selon l’ordre de ses priorités.

Cette  conventionnelle des pétroliers pour la  modernisation de la voirie des villes du Nord-Kivu, initialement évaluée à 20 FC est passé  à  40 par litres de carburant. Pour Monsieur Gérôme Bakwanamaha, les boulevards Julien Paluku et Dennis Paluku ont été asphaltés grâce à  ce partenariat public-privé.

« L’entreprise ne gère pas cet argent. C’est le gouvernement provincial qui gère et affecte l’argent. Les rues Kinshasa et d’ambiance ont été asphaltées grâce à cet argent. Il faut que les gens sachent que la définition du partenariat public-privé. Ça veut dire que lorsqu’à un certain moment l’Etat n’a pas assez des moyens, il fait un appel d’offre. Et celui qui gagne le marché préfinance. C’est le cas avec la route Kanyabayonga. Mais dans tout ça c’est l’autorité étatique qui a le pouvoir d’affecter cet argent » a dit Jérôme Bakwanamaha.

Le Président des l’APILU déplore la réticence de certains pétroliers de Butembo au payement de cette taxe. Il invite les services d’assiettes à les recouvrer.

« Tous les opérateurs économiques ne paie pas la taxe sur le carburant. Le rôle de faire payer ces gens revient à l’Etat. C’est la DGR-NK, ndlr Direction Générales  des Recettes du Nord-Kivu,  qui doit recouvrer cette taxe. Nous savons tous qu’aucune personne n’est au-dessus de la loi » a précisé cet opérateur économique.

Pour rappel, certains lanceurs d’alertes sur des réseaux sociaux ont accusé monsieur Gérôme Bakwanamaha et son entreprise Jerryson Construction de servir de chien de chasse pour l’ancien Gouverneur Julien Paluku à travers la taxe conventionnelle des pétroliers pour la  modernisation de la voirie des villes du Nord-Kivu.

 Des allégations rejetées en bloc par monsieur Gérôme Bakwanamaha.

Pour rappel, l’accord portant majoration de cette taxe  a été  formalisée le vendredi 13 mars.Il ne reste que sa mise en application pour que  la taxe conventionnelle passe  40 à 60 FC par litres de carburant.

Georges Kisando Sokomeka

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE