Butembo/JM de la langue chinoise: Qui veut étudier en Chine apprend d’abord l’anglais (Dr Mbusa Masinda, Northeast Forestery University)

Quiconque veut poursuivre ses études universitaires en Chine doit absolument avoir des connaissances basiques en Anglais avant l’apprentissage du Chinois. Conseil Maombi Mbusa Masinda, détenteur d’un doctorat en foresterie à Northeast Forestery University en Chine à l’occasion de ce jeudi 14 avril 2022 de la journée mondiale de la langue chinoise.

Docteur Maombi Mbusa Masinda a passé quatre ans d’études doctorales en Chine grâce China Scholarship, une bourse lancée annuellement en faveur des chercheurs désireuses d’aller étudier dans l’empire du milieu. L’apprentissage du mandarin, réputée être la langue la plus difficile au monde n’a pas du tout été aisé pour lui.

C’est même approuvé par l’UNESCO. Le Chinois c’est la langue la plus difficile au monde. Elle a plus de 80 mille caractères et n’utilise qu’entre 3 mille et 5 mille caractères contrairement à l’alphabet français qui utilise 26 lettres. Pour aller en Chine il faut d’abord être apte en anglais.    Ça peut faire que les chnois s’intéressent à vous. Mais aussi quand vous connaissez le minimum de chinois ca va vous permettre d’approfondir plusieurs notions”, explique-t-il.

En ce qui concerne les affaires, les Chinois se sont implantés dans plusieurs villes de la RDC mais ont de la peine à concurrencer la communauté Nande, très connue dans le domaine du commerce.

 

« A Butembo c’est un peu compliqué qu’un chinois s’y installe car les Nande se sont déjà impliqués naturellement dans le commerce. Nous avons été surpris que le prix des biens vendus à l’unité à Butembo soit le même qu’en Chine. Ce que je vous dis c’est surprenant et c’est vrai. Quand vous achetez en grande quantité, c’est là   que le prix baisse et cela que vous gagnez. Le Chinois lui va venir, il est étranger, il va payer plus de taxes que les nationaux… »,

Le chinois étant utilisé habituellement dans les affaires et les relations d’entreprises depuis que la Chine est devenue une puissance économique incontournable, le chercheur qui est l’actuel Secrétaire Général Académique de l’Université Officielle de Rwenzori, UOR Butembo au Nord-Kivu,  encourage les hommes d’affaires de Butembo trop habitués à l’empire du milieu d’apprendre le chinois

 

Georges Kisando Sokomeka

 

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE