Butembo : La population souhaite des mesures de confinement adaptées aux régions non encore touchées

La population de Butembo n’est pas d’accord avec la prorogation de l’Etat d’urgence décrété par le Président de République pour lutter contre la Covid-19. Pour plus d’une raison, elle souhaite que les autorités soient pragmatiques.

 Car jusque-là, la ville de Butembo n’a jusque-là enregistré aucun cas de covid-19, il faut relancer les activités, surtout que même à Kinshasa, épicentre de la maladie, les mesures barrières  édictées ne sont pas respectées.

« Il faut confiner les régions touchées par la maladie et laisser une libre d’activités dans les régions non encore touchée par cette maladie, suggère un stagiaire dans un cabinet d’avocat.»

 « Plusieurs services sont maintenant en crise. Il n’y a plus de clients suite au confinement, ajoute un mécanicien. » 

De son côté un motard s’indigne : «  Et si on jette un coup d’œil sur des réunions  qui se tiennent à Kinshasa, il y a plus de 20 personnes dans des réunions et on ne porte même pas de masques. » Il propose alors qu’il serait mieux qu’on  nous autorise d’aller à l’église et rouvrir les écoles  en portant les masques ce sera mieux. Il est soutenu par la réceptionniste d’une agence de voyage  qui souligne qu’il n’y a plus d’argent et c’est dangereux. Pourtant dans les voitures comme à moto les gens ne respectent pas le nombre indiqué.

Soulignons que pour les 6 e fois, l’assemblée nationale vient de proroger l’Etat d’urgence sanitaire de 15 jours à partir de ce mardi 7 juillet 2010.

Hervé Mukulu

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE