Butembo : La Société Civile dénonce la libération par le parquet militaire des bandits qui ont blessé à la machette trois personnes

Il n’y a pas eu incursion Adf en commune de Bulengera au quartier Kimbulu en ville de Butembo la nuit de mardi à ce mercredi, contrairement aux fake news diffusés sur les réseaux sociaux. La Société Civile fait  toutefois  remarqué que  les bandits arrêtés étaient en procession d’un mandat de liberté provisoire leur délivré par l’auditorat de Beni garnison de Butembo.Cette mise au point a été faite par la coordination communale de la société civile de Bulengera. Son président Shaffi Mushithu, dans une interview accordée à la presse indique que les bandits maitrisés par la jeunesse sont de la même contrée. Il déplore cependant le fait que le parquet militaire de la place ait accordé la liberté provisoire à ces inciviques le 02 mars dernier, la veuille de leur incursion en commune de Bulengera, dans la partie Est de la ville de Butembo. « Ce sont des bandits ordinaires et non des adf. Nous avons arrêté deux d’entre eux. Malheureusement nous avons retrouvé sur eux deux mandats de liberté provisoire délivrés mardi 02 mars par l’auditorat militaire Beni, détachement de Butembo. Mais la rumeur faisant étant d’une incursion des égorgeurs en commune de Bulengera en ville de Butembo, est faussest. Toutefois, la population doit demeurer vigilante » a lancé  le président communal de la société civile. Cependant, l’auditorat militaire garnison de Butembo se réserve de reconnaitre la validité des mandats de liberté provisoire accordé aux assaillants arrêtés par la population au quartier Kimbulu la nuit de mardi à ce mercredi 4 mars.  Par contre, une autorité de base en commune Bulengera confirme à La Voix de l’UCG avoir vue ces documents. Sachez que le bilan de cette incursion fait étant de 3 personnes grièvement blessées à la tête. Elles sont toutes de la même famille.

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE