Butembo : l’assassin de l’élève poignardé toujours en cavale, la police annonce l’ouverture d’une enquête

Le calme est revenu l’après-midi de ce lundi 21 mars au quartier Kimbulu, dans la commune de Vulengera. C’est après une vive tension depuis la matinée de ce même lundi à la suite de l’assassinat d’un élève de l’Institut Kambali par un jeune garçon vendeur de saucisson, la soirée du dimanche 20 mars en cellule Ngothe B.

Crédit photo @GeorgesK

Le drame a eu lieu autour de 19 heures locales lorsqu’un jeune garçon du nom de Baraka Muthahyio, vendeur de saucisson, est arrivé dans un kiosque où était assise la victime, Richard Matsipa. En train de sucer la canne à sucre, Baraka Muthahyio a voulu abandonner ses déchets dans le kiosque. Embarrassé par cette saleté, Richard Matsipa a demandé à son bourreau de nettoyer l’endroit en enlevant ses déchets de la canne à sucre. S’en est suivie une dispute débouchant sur un coup de poignard dans la poitrine de Richard, rapportent de nombreux témoins. Ces témoignages sont également confirmés par le commissaire adjoint Kambale Katsumba Laurent, du Service de l’Information et de la communication de la police en ville de Butembo.

« C’est un incident que nous déplorons. L’incriminé est en cavale, mais la police s’est déjà mise à le rechercher. Espérons que, Dieu voulant, nous pouvons l’appréhender » assure le commissaire adjoint Kambale Katsumba Laurent.

 

Des jeunes de ce coin, très en colère, se sont rendus au domicile des parents du bourreau et ont incendié la maison. La tension s’est encore accentuée le matin avec l’érection des barricades sur plusieurs voies respectivement en cellules Saba, NgotheB et sur le tronçon situé entre IBTP et la concession de Mwembo. Conséquences, la paralysie d’activités dans certaines écoles, comme témoigne une enseignante de l’Institut du Mont Carmel.

« Les activités scolaires n’ont pas marché comme il le faut, parce que déjà au tour de 10heures, les jeunes de la cellule Sabbat sont venus troublés l’ordre à l’Institut du Mont Carmel, et en plus, ils ont même refoulé les élèves pour que ceux-ci ne puissent reprendre les cours », déplore cet enseignante.

 

La victime, jeune garçon de près de 17 ans, est un élève de l’Institut Kambali à Butembo.

Jackson SIVULYAMWENGE.

 

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE