Butembo : Le boulevard Mgr Kataliko devrait être asphalté afin de refléter la personnalité de celui à qui il est dédié (Gilbert Bwambale)

Le boulevard Monseigneur Emmanuel Kataliko devrait être asphalté avant la commémoration du jubilé d’argent de sa naissance au ciel, c’est-à-dire dans les cinq prochaines années au plus tard. C’est un vœu de Gilbert Bwambale, bourgmestre de la commune Kimemi qui a pris part à la séance de mercredi 30 septembre dans le cadre des activités commémoratives des 20 ans de naissance au ciel de Monseigneur Kataliko.

Allant du buste de Monseigneur Emmanuel Kataliko sur le boulevard président de la république jusqu’à l’Itav, en passant par la cathédrale de Mater Eclesiae, ce boulevard d’à peu près 1 km de long serait l’artère la plus belle de la ville de Butembo si elle était entretenue. Il est à raison dédié à un homme, l’une des plus grandes figures que cette ville ait connue selon Gilbert Bwambale. Ironie du sort, ‘‘ce boulevard ne reflète pas dans son état actuel, la personnalité de celui à qui il est dédié’’se désole le bourgmestre de Kimemi. Il émet le vœu de le voir asphalté avant le jubilé d’argent de la naissance au ciel de Monseigneur Kataliko. ‘‘Nous devons réfléchir ensemble, avec les autorités hiérarchiques, qui naturellement ont plus de moyens que nous, de pouvoir asphalter ce boulevard. Le laisser dans l’état où il est, en tout cas il ne reflète pas la grandeur de Monseigneur Kataliko. A notre niveau nous devons mener ce plaidoyer…’’

Construire cette rue vend aussi mieux l’image de la ville de Butembo et honore celui à qui il est dédié, croit Gilbert Bwambale.

Par ailleurs, le bourgmestre de Kimemi rassure que le prolongement de cette rue est dans le viseur du gouvernement provincial. La route Vusenzera n’est pas oubliée même son prolongement jusqu’à l’UCG, cette université qui est l’une des œuvres phares de Monseigneur Kataliko, commençant par le pont Vusenzera.

Dans son intervention au cours de l’activité précitée, le bourgmestre de Kimemi a sensibilisé les motards en vue du payement de la taxe de stationnement qu’ils ne paient pas pour que les premiers travaux sur ce boulevard prennent forme.

Emmanuel KATERI

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *