Butembo : le maire policier accusé d’avoir vendu une rue pour la construction des boutiques

Depuis la semaine dernière un projet de construction des boutiques a été lancé sur    une portion de l’avenue de l’Eglise sise au cœur de la ville de Butembo en province du Nord-Kivu. Dans une  correspondance initiée samedi 18 septembre  par   le député Mbenze Yotama et adressée au maire policier de  Butembo, cet élu de peuple appelle à la surséance de   ces constructions qu’il qualifie de tentative de spoliation d’une voie publique.

Mbenze Yotama a adressé une lettre ayant au maire de Butembo avec  comme objet “indignation de vos administrés et demande d’arrêt des travaux lancés sans une quelconque procédure de désaffection sur une partie de l’avenue de l’Eglise par vos Services’’. L’autorité urbaine est accusé d’avoir accordé cet espace à certains de ses services afin d’y ériger une galerie commerciale. Entre l’élu du peuple et le maire, c’était un langage des sourds.  Au lieu de sursoir les activités, Mbenze Yotama constate  le déploiement de la main d’œuvre et matériel de construction le dimanche 20 Septembre, des travaux sécurisés par la police.

« Sur le lieu,  Mbenze Yotama a rappelé au superviseur des travaux y compris les agents de l’ordre qui sécurisaient ceux qui construisaient que l’article 67 de la constitution donne le devoir à tout congolais de protéger un bien d’intérêt public et que de ce fait, il vient les empêcher de ne pas continuer cette construction anarchique sur la voie publique », a-t-il écrit.

Retenez que le député Mbenze Yotama, les services de cadastre et urbanisme, témoin de cette tentative de spoliation,  ont conjointement ordonné l’arrêt immédiat   des travaux ce dimanche 19 septembre.

Une source proche de la mairie a rassuré à La Voix de l’UCG, ce lundi 20 septembre 2021,  que ce projet appartient à l’histoire car l’hôtel de ville s’y est déjà désintéressé. La même source ne nous a pas éclairé du sort réservé aux  frais de loyers qui  seraient déjà perçu par le Maire en complicité avec certains services de la mairie auprès des   locataires n’attendaient  que la fin des ouvrages  pour y exercer leurs activités.

Dans sa correspondance le  député Mbenze Yotama invite le maire de   rester dans la limite des missions lui assignées  par l’ordonnance du chef de l’Etat et non chercher à  s’enrichir en trempant dans l’illégalité.

 

Georges Kisando Sokomeka

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE