Butembo : Le Nord Kivu n’ayant plus de malade de Coronavirus et les autres provinces non encore touchées, peuvent être autorisés de reprendre les activités régulières « SOCIV »

La société civile de Butembo demande du gouvernement de pouvoir évaluation de la situation de propagation du covid 19 en RDC afin de projeter un début de reprise de vie normale dans les provinces non touchées et dans celles moins gravement touchées.  Dans une interview nous accordé, le président de la société civile de Butembo le Professeur Muhindo Malonga note que la mesure d’Etat d’urgence peut être circonscrite géographiquement.  

Le Nord Kivu n’ayant plus de malade de Coronavirus et les autres provinces non encore touchées, peuvent être autorisés de reprendre les activités régulières sauf les sorties vers les zones à haut risque de coronavirus. C’est l’avis de la société civile de Butembo qui félicite le comité de riposte pour les efforts ayant mené à la maitrise de la maladie au Nord Kivu et ailleurs. « Il serait de bon sens de pouvoir évaluer  la situation sur l’ensemble du pays. Nous avons quand même 26 provinces qui ne sont pas touchées au même degré. Kinshasa est sans doute la province la plus touchée. Je pense que la situation telle qu’elle se présente aujourd’hui on peut différencier justement selon les provinces. Si Kinshasa est très touchée qu’on renforce le confinement là-bas notamment  les sorties et les autres provinces où les activités pourraient rependre mais en veillant à ce que justement les frontières soient bien contrôlées et éviter qu’il  qu’il y ait des nouveaux cas qui puissent entrer au pays », plaide le Président de la société civile de Butembo. 

 Le Professeur Abbé Muhindo Malonga président de la société civile recommande par ailleurs une surveillance plus accrue des frontières et des mouvements vers les provinces touchées.

Emma KATERI

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE