Butembo : le Parlement d’Enfants exige la réouverture des écoles afin de sauver l’année scolaire

A travers une déclaration rendue publique ce jeudi 4 février 2021, le Parlement d’Enfants, PARDE, Butembo-Lubero se dit préoccupé par la cessation des cours depuis le 18 décembre 2020.  Cette mesure a été prise par le président de la République, Félix Tshisekedi, dans le cadre de la lutte contre la deuxième vague de la pandémie de Covid-19.

Le PARDE redoute les conséquences néfastes de la fermeture des écoles sur l’éducation des enfants. Cette structure se réfère à la triste expérience de la première période de confinement ayant duré six mois de Mars à Septembre 2020. Elle cite entre autres les violences sexuelles suivies ou pas des grossesses précoces, l’exploitation économique des enfants, la délinquance juvénile, …

La deuxième période de la série des mesures pour lutter contre la Covid-19, risque l’aggravation des risques et violations à l’endroit des enfants, prévientPARDE.

« La traumatisassion  des enfants suite à la non reprise des cours, le risque de leur découragement pour rentrer à l’école après une si longue période de confinement », s’inquiète  Mumbere Muhasa Mapenzi, président du Parlement d’Enfant Butembo-Lubero.

Cette structure invite le gouvernement congolais à rouvrir les écoles et à mettre plutôt l’accent sur le respect des mesures barrières.

Pour rappel, le ministre de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique (EPST) a annoncé, mercredi 04 Février, qu’il n’y aura pas reprise des cours ce lundi 8 février dans les écoles primaires et secondaires de la RDC.

À cet effet, Willy Bakonga a laissé entendre qu’une date sera communiquée ultérieurement après l’examen des propositions faites au gouvernement et au Comité multisectoriel de lutte contre la Covid-19 pour la reprise des cours.Par la même occasion, Willy Bakonga a appelé les enseignants, les parents et les élèves au calme et à la sérénité.

Georges Kisando Sokomeka

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE