Butembo : Le RCD-K/ML lance des actions contre les lois Minaku-Sakata et les animateurs désignés de la CENI

Le RCD-K-ML totalise ce 02 Juillet 2020  17 ans d’existence. A cette occasion le Rassemblement Congolais pour la Démocratie, RCD-K-ML,  parti cher à Antipas Mbusa Nyamwisi s’est exprimé par rapport aux enjeux de l’heure.

Il s’agit notamment  des  trois propositions de lois visant les réformes judiciaires co-initiées par les députés Aubin Minaku et  Garry Sakata, tous deux du FCC. Le RCD-K-ML rejette ces propositions qu’il juge de troublantes.

Une autre question sur  laquelle le RCD-K-ML se dit très regardant, c’est la désignation  des animateurs de la CENI qui devrait être conditionné par la réforme de la loi électorale, explique Kighusu Richard, qui a co-animé ce point de presse.

« Ce  processus  doit  partir  de  l’évaluation  des  derniers  scrutins  présidentiels  et législatifs.  A  ce  point  de  vue,  la  réforme  en  profondeur  de  la  loi  électorale,  ainsi  que celle  de  la  loi  portant  organisation  et  fonctionnement  de  la  CENI  qui  devrait  être pilotée  uniquement  par  les  acteurs  de  la  Société  civile,  s’avèrent  impérieuses  en  vue d’une élection transparente  et  crédible  ; la  désignation  des  membres  du  Bureau  de  la  CENI  doit  être  basée  sur  un  processus consensuel,  transparent,  reflétant  le  poids  sociologique  de  chaque  confession religieuse impliquée  ; les  animateurs  ayant  participé  à  la  falsification  de  la  volonté  populaire  exprimée  lors de  dernières  élections  présidentielles  et  législatives  ne  doivent  plus  figurer  parmi  les membres du Bureau  de  la CENI  à  instituer  tant  au niveau national  que  provincial », fait-il savoir.   

A partir ce de vendredi 03 juillet le RCD-K-ML et la DCF- N (Démocratie Chrétienne Fédéraliste-Nationale) compte organiser dans les coins  et recoins de la ville de Butembo  une campagne de sensibilisation contre les réformes judiciaires co-initiées par les députés Aubin Minaku et  Garry Sakata.

Georges Kisando Sokomeka