Butembo : le riz local disparaît de plus en plus en plus sur le marché

La Coopérative Centrale du Nord-Kivu (COSENKI) alerte sur la relaté du riz local sur le marché à Butembo. Le riz consommé actuellement dans la région est importé de la Tanzanie et une petite partie vient de la de l’ancienne province de l’Equateur. C’est ce qu’a révélé ce mardi 13 décembre à la Voix de l’UCG Monsieur Kambale Vwasenda, chargé de commercialisation des produits agricoles à la COCENKI Butembo.  

Les habitants de Butembo et ses environs ne consomment plus le riz local appelé communément « Kabusenge », affirme Kambale Vwasenda. Seulement une petite partie arrive de Mangurejipa et reste insignifiant pour couvrir la demande. Selon lui, cette rareté est due à l’insécurité qui a déjà entrainé le déplacement des populations des zones de productions vers les centres de consommation.

« D’abord pour le riz local de notre province, il y a  rareté parce que déj à Isale il y a la guerre les affrontements entre les ADF et notre armée. Là les paysans sont en fuite. Dans l’axe   l’axe Mangurujipa on attend peut être mi-décembre, nous pensons qu’on peut en consommer  pendant les festivités de Noel mais là je doute encore fort par rapport à l’impraticabilité de la route et  puis suite à l’insécurité qui abonde notre territoire. Une autre production viendrait de Kavasewa mais là aussi il y a insécurité, on ne sait pas comment faire », se désole-t-il.

Selon lui, le riz se trouvant actuellement sur le marché local est importé de la Tanzanie en plus de celui venant de Bomba, dans l’ancienne Equateur. 

Julienne Muhima.