Butembo : les activités reprennent, les stigmates des journées de grève sont perceptibles

Reprise des activités ce lundi 15 août 2022 en ville de Butembo après trois semaines de perturbations suite au contexte sécuritaire précaire caractérisé par des manifestations diverses. Les traces de ces journées sans activités restent perceptibles. 

Kahindo Matumaini fond en larme en constatant que sa boutique sise en plein centre-ville a été vandalisée le week-end dernier par des bandits non autrement identifiés aux heures de la nuit. Ceux-ci ont emporté habits et chaussures dont la valeur n’a pas encore été déterminée par la pauvre dame. Elle s’interroge sur les auteurs de ce cambriolage pendant que la ville était sous contrôle des forces de défense et de sécurité déployées pour rétablir l’ordre après l’attaque de la police à Kangote qui s’est soldée par cinq morts et trois jeeps de la police incendiées. D’autres incidents ont été enregistrés notamment au rond-point Bayoli en plein centre-ville où un bureau de change a été pillé le samedi 13 Août, comme indique le témoin de ce fait.

« Les auteurs de ces faits sont venus dans un camion de l’armée de marque Kamaz. Ils ont tiré des balles et par après ont pris de l’argent dans le bureau de change de monnaie avant de s’en aller », témoigne-t-il.

Les militaires impliqués dans ce cas de pillage sont déjà aux arrêts et sont sommés de rembourser l’argent volé, nous a certifié la victime qui suit le dossier auprès de leur hiérarchie.

La reprise des activités en ville de Butembo constitue un ouf de soulagement pour les opérateurs économiques et des marchands. Toutefois, pendant que leurs activités sont perturbées suite aux journées de grève, les bailleurs attendent le paiement du loyer, se plaint ce marchand rencontré dans la Galerie Sion.

« Les bailleurs vont surement venir pour faire payer le loyer. Nous sommes obligés de nous emprunter pour éviter qu’ils cèdent nos boutiques aux autres preneurs car ils sont très sollicités », fait-il savoir.

Des habitants rencontrés par La Voix de l’UCG, tout en reconnaissant la nécessité de manifester pour le retour de la sécurité dans la partie Est du pays, ont émis le vœu de la coordination des différentes actions pour éviter l’anarchie qui semble, jour après jour, élire domicile à Butembo.

 

Georges Kisando Sokomeka 

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE