Butembo : Les activités socio-économiques arrêtées au lendemain de la mort par balle dans une altercation entre la population et l’armée

Les activités socio-économiques ont tournées au ralenti au centre-ville de Butembo ce jeudi 27 octobre 2022.  Des manifestations sporadiques des jeunes en colère ont émaillé l’avant midi de cette journée. Les boutiques et magasins  n’ont pas ouvert leurs portes, et certaines écoles du centre-ville ont renvoyé les apprenants à la maison. Cette situation fait suite aux confrontations du mercredi entres les forces de défense et de sécurité  et la population de Biasa en commune Bulengera.      

Crédit photo @GeorgesK

                                 

Il est  10h sur avenue de l’église en commune de KIMEMI sur le boulevard Président de la république, un pneu brûle en même le macadam, autour du feu, un groupe des manifestants en furie. A cette allure, les commerçants hésitent d’ouvrir leurs portes et le passage est interrompu. C’est à l’arrivée d’une jeep de la police que ce petit groupe s’est dispersé, donnant ainsi aux éléments de l’ordre la tâche d’évacuer la voie publique rendant la circulation libre. Dans les écoles visitées, les enfants ont été renvoyés à la maison dès leur arrivée. C’était le cas au complexe scolaire Monseigneur KATALIKO et dans les trois écoles fonctionnant dans la l’enclos de l’école primaire Tsakatsaka. A l’institut Masikilizano, Itav et La bourgeoisie du nord, les cours ont pris fin aux heures avancées de l’avant midi.

Aux environs de 13Heures, un calme apparent  est revenu au centre-ville et les activités socio-économiques ont timidement repris. Un dispositif sécuritaire était visible dans les grands coins de la ville pour parer aux éventuelles perturbations de l’ordre public par des groupes des manifestants. C’est à l’instar du rond-point VGH, rond-point Malumalu et ailleurs… Sachez que le corps de la victime tombée mercredi en début de la soirée lors de l’intervention de l’armée est gardé à la morgue de Matanda.

Elisha Kindy