Butembo : Les balayeurs de la voirie urbaine indignés de leur exclusion du projet du Fonds Social de la République

Les balayeurs de la voirie de Butembo demandent leur intégration dans le nouveau projet THIMO (Travaux de Haute Intensité de la Main d’Œuvre) du Fonds social de la RDC. Ces balayeurs engagés par la mairie ont été reçu par le maire Mbusa Kanamanda sylvain dans la cours de l’hôtel de ville ce Mardi 2 Juin.

 Pour ces balayeurs, il est inacceptable que l’on engage d’autres personnes à leur place lorsqu’il y a un appuie  des partenaires. Pourtant,  ils étaient  dévoués même  avec des moyens de bord de l’hôtel de ville. Ces indignés qui se sont exprimés au micro de La Voix de l’UCG demandent au maire de les intégrer dans ce nouveau projet pour qu’elles en profitent aussi.

 « Nous achetons nous même des balais pour entretenir la route mais quand un financement arrive on nous abandonne. Chaque fois qu’il y a un tel projet on nous abandonne et quand le projet fini ils nous rappellent. C’est injuste.  Nous demandons aux autorités de nous intégrer dans ce projet» plaide  une femme balayeuse, visiblement en colère.

En réaction, le maire de Butembo Mbusa Kanyamanda Sylvain  a fait savoir que ce projet n’appartient pas à la mairie. Il jouit d’une autonomie de gestion  et  de recrutement.

« Le projet n’appartient pas à la mairie. Ce projet appartient à Fond social qui  est financé par la Banque Mondiale. Ils ont des principes de recrutement propre à eux. Parmi ces principes il y a le système de tirage au sort. Je souhaite bonne chance à tout un chacun qui a postulé » a dit Mbusa Kanyamanda Sylvain.

Le maire de Butembo a promis aux manifestants  qu’il continuera à plaider afin d’obtenir leur intégration dans l’équipe du Fonds Social. Rappelons que les balayeurs de THIMO toucheront 3 dollars par jour alors que ceux de la mairie touchent 1 dollars par jours.

Ismaël Kabuyaya et Ghislain Lukambo

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE