Butembo : les COOPEC et des élèves de l’ITAV sensibilisés par TID et LBC sur le rôle de l’arbre et la protection de l’écosystème

Rôle de l’arbre dans la vie et la protection de l’écosystème, telle est la thématique développée à l’occasion de la  célébration de la Journée Nationale de l’Arbre samedi 3 décembre dernier. Une    activité organisée à Butembo  par « Association Nationale des Institutions de microfinance en RDC, ANIMF.

Ce sont les sociétés de microfinance TID et LBC  qui ont marqué cette journée à travers une campagne de sensibilisation des autres structures de microfinance  à savoir 7 coopec et les élèves de la section agroforesterie de l’Institut des Techniques Agricoles et Vétérinaires, ITAV Butembo, explique Monsieur Alfred Kamate Siviri, Directeur Général de la TID.

 

« On était en train de vouloir présenter tous les secteurs de la microfinance par rapport à la sensibilisation du rôle de l’arbre. C’est plus la sensibilité à la transition écologique et sociale, c’est-à-dire que nos produits ne sont pas là pour  financer la destruction de l’écosystème. Nos produits ne doivent pas détruire notre planète. Les élèves sont là, nous les accompagnons économiquement et de la formation pour qu’ils soient en mesure de conserver la nature et de garantir l’avenir de ceux-là qui viendront après cette génération », explique-t-il.

Tous conscients de la pertinence de la sensibilité à la transition écologique, une mise sous terre de près de 100 plantules d’arbres dans le site érosif de l’Itav,  à fort risque d’érosion,  a été exécutée par les participants. Une pratique à vulgariser dans la communauté,  a lancé l’élève  Kasereka Joël.     

 

« En qualité de futur forestier, je prends l’engagement de planter des arbres et de les protéger. J’exhorte la population à planter les arbres et d’aimer l’arbre », a-t-il fait savoir.

 

Retenez que  la facilitation de la journée nationale de l’arbre a été assurée par  le professeur Sahani Walere, manager  du cabinet d’étude ‘Génie Conseil en Aménagement du Territoire et Gestion des Risques Naturels’. 

Georges Kisando Sokomeka