Butembo : les enseignants ne sont pas concernés par la reprise de cours du 03 aout 2020

Les enseignants membres du Syndicats des Enseignants du Congo SYECO campent sur leur décision en rapport avec la réouverture des écoles lundi 03 aout 2020. Ils ne reprendront pas les chemins de l’école tant que les enseignants nouvelles unités n’auront pas été pris en charge ont-ils décidé dans ces assises qui se sont tenues dans la grande salle du SYECO.

Bien plus, les enseignants demandent des augmentions de salaires et la suppression des zones salariales mais aussi des bonnes conditions dans les banques retenues pour la paie.

Tous les enseignants membres du SYECO indiquent ne pas être prêts à reprendre le chemin de l’école. Dans les écoles en effet, la gratuité a fait que les parents ne paient plus, et en conséquence, les enseignants non encore reconnus par l’Etat ne reçoivent plus de prime, explique IrenéeMutumwa, secrétaire permanent du SYECO. Solidarité oblige, les enseignants ne seront pas dans les écoles lundi 03 aout, date de la réouverture des écoles.

 Ils proposent au président de la république de reculer la date de la reprise des cours, le temps qu’il paie les enseignants. ‘‘ Les enseignants disent que tout le temps est encore là pour finir l’année 2019-2020. On peut encore remanier le calendrier scolaire, repousser la reprise jusqu’à ce qu’on paie les nouvelles unités. En tout cas pour lundi 03 aout, il n’y a pas de réouverture pour les enseignants, sauf si le gouvernement produit les listings de paie incluant les nouvelles unités avant lundi’’ dit le SYECO.

Par ailleurs, il est normal qu’on envoie à l’école des enseignants incapables de s’acheter même un cache nez pour se protéger du coronavirus. ‘‘Les enseignants nouvelles unités n’ont ni salaire ni prime. Ils ne peuvent donc pas s’acheter ni désinfectant, ni bouteille d’eau, ni savon ni cache nez pour se protéger du coronavirus’’ estime le syndicat.

Les enseignants veulent aussi que finisse le calvaire de leurs collègues de l’intérieur, en territoire de Lubero qui parcours plus de 150km pour arriver à la banque.

Irenée Mutumwa indique c’est la moitié des enseignants de Butembo qui vivent sans salaire de l’Etat. Ces nouvelles Unités devraient aussi avoir leur salaire avant la reprise indique le SYECO.

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE