Butembo : les finalistes dénoncent les conséquences de l’arrêt des cours et réclament une reprise effective le 10 Août

Une cinquantaine d’élèves finalistes ont marché sur l’artère principale de la ville de Butembo, en province du Nord-Kivu,  pour réclamer l’effectivité de la reprise des cours ce lundi 10 Août.

Craignant ainsi  un éventuel report pouvant déboucher à une année blanche, le  lundi 10 Août, la reprise ne devra souffrir d’aucune excuse.

 Ce qui pourra  soulager non seulement les parents d’élèves qui font d’énormes sacrifices mais aussi l’avenir de ces  jeunes gens qui sont exposé à plusieurs antivaleurs repris dans leur memos  lu par Mumbere Bin Kahuriki Eloge, porte-parole des élèves finalistes de la ville de Butembo : « Nous avons été tous témoins des graves conséquences de cette non reprise des cours à savoir le taux élevé des grossesses précoces qui ne sont qu’à la charge inutile des parents, la prise de la drogue, la simulation des élèves et enfants à des revendeurs des travaux non idoines, la manipulation de ceux-ci dans les partis politiques et certains s’en donnent au vol par manque d’occupation.  Vue ce qui précède, vous avez une tache, qui n’est rien d’autre de relever ce défis par la reprise en date du 10 Aout sur toute l’étendue de la république. », ont plaidé les élèves.

Le chef du premier Bureau à la mairie, Monsieur Bende Buketsu Adrien, a reçu le memo à la place du maire. Il a promis transférer ledit memo à qui de droit tout en rassurant que  les autorités de la ville, comme tout bon parents, partagent le souci des élèves et les félicitent pour cette conscience. Néanmoins, la décision finale de la reprise n’est pas locale. Tout de même l’espoir est permis de croire la rentrée sera effective va-t-il souligné.  Encadrés par la police, les élèves ont repris le chemin de la ville sous la même escorte dans une ambiance bon enfant.

Hervé Mukulu

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE