Butembo : les jeunes patriotes exigent un audit des finances des opérations Sokola I (Me Makeo Serges)

Les jeunes patriotes exigent que le président de la République tienne sa promesse de venir s’installer au Nord-Kivu. Dans une marche pacifique organisée ce vendredi 09 Avril, au quatrième jour des journées de grève anti-MONUSCO, les militants de ce mouvement citoyen ont été reçus par le maire de Butembo  et un responsable de la MONUSCO.

Parti du quartier Mutiri, près d’une cinquantaine des militants du mouvement citoyen Jeunes Patriotes de Butembo,  JPB, ont marché jusqu’à une cinquantaine de mètres de la mairie où l’autorité urbaine, le représentant de la MONUSCO.   Un  dispositif de la police attendait les manifestants. Apres les hymnes, national et de Butembo, Serge Makeo a lu le mémorandum adressé à  la MONUSCO.

« Il est évident que les incidents d’incendies des véhicules et les massacres n’ont pas cessé malgré la forte présence de la MONUSCO sur terrain et son arsenal militaire. Il est claire que la MONUSCO n’est pas adapté à la guère asymétrique qui nécessite plus la présence que les chars de combats. Avant chaque attaque des ennemies, les acteurs de la société civile alertent les FARDC et la MONUSCO. Cependant il s’observe toujours une léthargie au sein des FARDC et de la MONSUCO ce qui suscite un sentiment d’antipathie entre la population,les FARDC et la MONUSCO alors que la MONUSCO a un arsenal sophistiqué, elle ne participe en rien à l’éradication du phénomène ADF », extrait-t-on du mémorandum.   

A l’autorité urbaine, les militants ont demandé de    transmette le message  au président de la République de  respecter sa promesse de s’installer dans le Nord-Kivu pour rehausser le moral des militaires en tant que commandant suprême de l’armée. Ils exigent un audit sur la solde des militaires et tous les frais liés à ces opérations Sokola I dans le grand-Nord. En plus, ils exigent que la police cesse de réprimer violemment les manifestations pacifiques. Etant reçu pacifiquement, ces militants ont regagné leur siège après le memo même si le maire a fustigé le fait qu’il n’a reçu aucune copie du mémorandum adressé au président de la République.

HERVE MUKULU

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE