Butembo : « les prix des produits agricoles ne vont pas changer sur le marché pendant les festivités de Noël et de nouvel an », (COOCENKI »

Des regroupements des fournisseurs des vivres Butembo rassure les consommateurs à la veuille de la célébration des festivités de fin d’année.

Selon la COOCENKI et la COODEPROVI, malgré la hausse du prix du carburant, le prix des denrées alimentaires est resté le même à Butembo et le restera  pendant Noel et bonne année 2022. 

La coopérative centrale du Nord-Kivu, COOCENKI, constate par exemple que les prix du riz, de maïs et des cossettes de manioc n’ont pas changé à quatre jours de la fête de Noel.    Mwenge Musoni Maombi est le chargé de gestion des produits agricoles  à la COOCENKI Butembo.

 « Le prix des vivres sur le marché est actuellement stable, à l’exemple du riz, des maïs et des cossettes de manioc. Nous espérons que, même pendant les festivités, les prix vont rester les mêmes : 1 900 francs le kilogramme du riz et 1 000 francs pour celui des cossettes de manioc »,explique-t-il.

Même chose pour le prix de la pomme de terre. Il est revu à la baisse  de 11 mille à 9 voire 8 mille francs la meurette. Selon Madame Nziavake Malekani Dénise, membre de la COODEPROVI, une coopérative fournissant la pomme de terre à Butembo,  cette baisse du prix se justifie par l’insécurité sur les routes menant vers les débouchés  à savoir   Beni, Mangina et Bunia.  Ce qui explique la saturation du marché local en denrées alimentaires.

 «Elles (ndlr pommes de terre) sont achetées ici pour être acheminées à Kisangani, Bunia, Mangina et Biakato. Mais, actuellement c’est impossible d’accéder  à ces entités. Voilà pourquoi le prix n’a pas changé, il est plutôt revu à la baisse parce que, même la mesurette de la variété “carolis” est vendu à 9 mille francs et le “gourouza” à 8 francs au lieu de 11 mille les jours passés », fait-elle savoir.   

Toutefois, prévient la COOCENKI, si l’insécurité perdure, les prix des denrées divers entre autres le   maïs, riz et farine de manioc risquent de grimper  dans les prochains jours. Elle se réjouit tout de même de la baisse progressive du prix du carburant qui va certainement impacter le prix de transport des produits agricoles des centres d’approvisionnement vers Butembo.

Jackson SIVULYAMWENGE.

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE