Butembo : les retraités de la CNSS touchent leur pension pour bien passer la fête de nouvel an

La Caisse Nationale de Sécurité Sociale,  (CNSS), bureau de Butembo a lancé ce jeudi 30 décembre 2021 la campagne de paiement des prestations sociales aux pensionnés de la ville de Butembo. Ce paiement qui couvre le quatrième trimestre de l’année finissante permettra à ces personnes de bien passer les festivités de fin d’année.

Il est  08H00, Mughendighendi Edgard, un retraité de la Nouvelle Banque de Kinshasa, NBK, se pointe aux installations de la CNNS à Kampali. A part sa canne à la main, il s’est fait munir de son brevet de prestation sociale et de sa carte d’électeur    afin de toucher sa  pension. Revenant fraichement de trois mois d’hospitalisation, Mughendighendi Edgard va profiter de ce payement pour honorer sa facture des soins. Pas de souci pour lui et ne regrette point d’avoir payé ses cotisations sociales lorsqu’il était encore de service.

« La CNSS m’aide énormément. Je paye les frais scolaires de mes petits fils sans difficulté. En septembre j’ai touché ma pension qui m’a aidé à régler une facture des soins après mon hospitalisation à Kyondo »,  se félicite-t-il.

Madame Kahambu Stéphanie s’est présenté à la CNSS pour percevoir la pension de retraite de son époux, cloué sur le lit de l’hôpital.

«  Lorsqu’on est encore en service, plusieurs travailleurs se trompent en ne payant pas la CNSS pensant que la vie est linéaire. Je les invite à se s’affilier à la CNSS sans hésiter», lance-t-elle.

Retenez que  ce paiement des prestations sociales du dernier trimestre 2021  est couplé avec le contrôle physique des prestataires.  Il est délivré à ces derniers  un certificat de vie à compléter et à faire signer et sceller par l’autorité communale compétente pour éviter de payer des prestataires fictifs, nous a confié Didier Albati Bin Masudi, Chef de Bureau de la CNSS Butembo. A cette occasion, il a présenté à tous les prestataires sociaux les meilleurs vœux de Noël et pour la nouvelle année 2022.

Georges Kisando Sokomeka

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *