Butembo : l’ordre des infirmiers contre les institutions bidon formant les infirmiers et demande au ministre de l’ESU de les fermer

Prolifération des écoles de formation des infirmiers, la section de Butembo de l’ordre des infirmiers du Congo s’en indigne. Fidèle Sivita qui en est le président demande au nouveau ministre de s’y impliquer. Il y a plusieurs institutions non viables qui forment des infirmiers à Butembo et cela est contre-productif en ce qui est de la qualité de soins indique-t-il.

Soucieux de remettre de l’ordre dans le secteur de la formation des infirmiers, la section locale de l’ordre des infirmiers a déjà écrit au conseil provincial et même au ministre de l’enseignement supérieur et niversitaire à propos de la viabilité des institutions qui forment professionnels de la santé. Elles sont pour la plupart non viables dénonce Fidèle Sivita.

« Nous avons déjà écrit au conseil provincial de l’ordre des infirmiers ; on aaussi écrità la conférence des chefs d’établissements,avec une copie au ministre de l’enseignement supérieur; mais jusque-là nous n’avons eu aucune suite.Donc on est là,lesécoles sont entrées de fonctionner ; il n’y a personne qui arrive pour dire ; vous n’avezpas d’arrêté, vous n’étés pasautorisé, fermez. Donc ce que nous entendons, c’est encore une fois l’appui du gouvernementnotamment de l’enseignementsupérieur  et universitaire parce quetoutes les écoles qui ouvrent de façon anarchique se disent souvent de l’enseignement supérieur et universitaire donc il faudra que  le ministre ramène de l’ordre dans ce domaine surtout qu’il s’agit de la vie des personnes qui est en danger.» 

Les soignants qui sortent de ces institutions sont un danger pour la population ajoute Fidèle Sivita.

« Nous avons des gens qui sont formées dans des conditions qui ne sont pas acceptables, qui ne sont pas viable.Vous vous entendez àquel type de soignant ?Il en sortira des soignants  qui seront dangereux pour la population! »

L’ordre des infirmiers demande au ministre de prendre des mesures contres ces institutions non viables pour épargner la population des conséquences de se faire soigner par un personnel médical mal formé.

Emmanel KATERI

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE