Butembo-Lubero: Les médecins non primés ont manifesté pour dénoncer le blocage de leur alignement à la prime de risque

Les médecins non primés des services publics de l’Etat de Butembo et ceux de Lubero ont à l’instar de leurs collègues des autres villes du pays, manifesté leur mécontentement.

 A travers un mémorandum adressé au premier ministre de la RDC les médecins non primés, dont Dr Alexis Kahatane est président du collectif, en solidarité avec ceux de Kinshasa et du reste du pays demandent la régularisation de leur paye dont l’alignement a été programmé pour les années 2020 et 2021 en ce qui est de la prime de risque.

Dans ce mémo lu et remis au maire de Butembo, les médecins expriment notamment leur déception de la stagnation du processus de leur paie au niveau du ministère de budget alors qu’il poursuivait son bonhomme de chemin.

 Dr Mumbere Mupenzi rapporteur du collectif des médecins non primés du service public à Butembo-Lubero a lu ce mémorandum dont voici un extrait : « Ce présent mémorandum a pour objectif d’attirer votre attention sur le processus de régularisation de la paie des médecins. En effet, la paie progressive de la prime de risque des médecins devait débuter au premier trimestre 2020 et se poursuivre jusque 2021, avec alignement progressif de 1500 médecins par trimestre partout en RDC. Mais grande est notre déception de constater la stagnation au ministère de budget, du processus qui était pourtant entamé avec succès au ministère de la santé.  Nous demandons au chef du gouvernement de s’impliquer dans ce dossier afin que les médecins recouvrent leurs droits, selon la promesse du chef de l’Etat », peut-on lire dans le momerandum.

Les médecins notent qu’ils sont confiants qu’en ces temps où le pays fait face à des multiples menaces sanitaires, le gouvernement devra se pencher sur la question de leur prime. Ceci garantie le bénéfice des soins de qualité et préserve la paix sociale disent-ils dans ce mémo. Et si le gouvernement s’y penche, cela éviterait des manifestations de mécontentement selon le même document. Il faut dire que les médecins de Beni ont mené la même action dans leur ville.

Emma Kateri

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE