Butembo/ Manifestation anti-MONUSCO : un mort à l’issue des échauffourées de Furu, un élu plaide pour une audience en flagrance contre le bourreau

Les manifestations anti-MONUSCO viennent d’être sanctionnées par un mort. Il  s’agit d’un jeune garçon du nom de Messager qui était entrain de jouer au football au stade père Maurice de Furu selon certaines sources et d’autres rapportent qu’il était parmi les manifestants. Pour exprimer leur ras-le-bol face à ce meurtre, les manifestants ont incendié le bureau du quartier Congo Ya Sika et les documents s’y trouvant.  

Le député provincial   MbenzeYotama condamne cet acte commis par les éléments de la police déployés pour rétablir l’ordre à Furu. Il plaide pour l’organisation d’un procès en flagrance contre l’auteur de ce crime.

« Nous exhortons l’auditeur militaire à se saisir urgemment de ce dossier. Il ne revient pas à un agent de l’ordre de tirer à bout portant sur des personnes non armées. Des munitions utilisées serviraient à   neutraliser les rebelles        ADF et non des paisibles citoyens », explique cet élu.

Pour rappel, le trafic routier entre les villes de Butembo Beni a été coupé  au niveau de Furu suite aux barricades montées sur le boulevard Joseph Kabila  par des jeunes manifestants depuis l’aube de ce vendredi 9 avril 2021. Une action qui s’inscrit dans le cadre des manifestations contre la passivité de la MONUSCO  face aux massacres des civils à Beni.Des tirs des balles et des lacrymogènes étaient  entendus dans cette partie de la ville toute la journée de ce vendredi 9 avril 2021. La circulation était  coupée sur l’axe routier Butembo-Beni.    La nuit de jeudi 08 à ce vendredi 9 avril 2021 une marche spontanée a été organisée à Furu. Des pneus ont été brulés sur la chaussée.

Georges Kisando Sokomeka

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE