Butembo/Marche CENCO : face à la convoitise des voisins, les chrétiens appelés à œuvrer vertueusement pour la paix (Mgr Sikuli)

Répondant à l’appel de la CENCO, les chrétiens de l’église catholique dans le diocèse de Butembo-Beni ont marché pacifiquement le dimanche 4 décembre 2022. L’objectif est de décrier la persistance de l’insécurité dans la partie est de la RDC sous le silence complice de la communauté internationale. Marqué particulièrement par l’activisme du M23 soutenu par le Rwanda en territoire de Rutshuru, les massacres des populations civiles dans la région de Beni et Ituri  par les terroristes ADF. Cette manifestation a connu la participation massive de la population venue de tous les quatre coins de la ville de Butembo. Prêtres, religieuses  et citoyens lambda ont pataugé ensemble pour dénoncer ce calvaire imposé à la population de la région.

Le coup d’envoi de cette marche pacifique a été donné à partir de  l’évêché  du diocèse de Butembo-Beni à 13 heures. En première ligne Son excellence Monseigneur l’évêque Sikuli Paluku Melchisédech, vêtu en soutane blanche, chaussure noire,  calotte sur la tête suivi par les prêtres et religieuses après une forte pluie qui s’est abattue sur la ville de Butembo. Arrivé  au rond-point VGH, situé en plein cœur de la ville, cette délégation était  attendue par des centaines de laïcs  venus des plusieurs associations cultuelles, partis politiques, mouvements citoyens et groupes de pression munis de calicots avec mansion «  nous voulons la paix, non aux forces de l’EAC », « le Congo n’est pas à vendre, non à la balkanisation de la Rdcongo ». A ce lieu  l’hymne nationale a été chantée. Après cette étape, les manifestants ont pris la direction de l’Institut Technique Agricole et vétérinaire ITAV passant par le rond-point monseigneur Kataliko.  C’est à l’ITAV que le mémorandum a été lu par le Professeur Nissé Nzereka Mughendi. Les chrétiens déplorent la précarité de la situation sécuritaire dans la partie Est et Ouest du pays. Suivez cet extrait de la lecture faite par le Secrétaire Général  Académique de l’UCG, le professeur Nissé Nzereka Mughendi, dont voici un extrait.

«  Certaines localités dans le Nord-Kivu notamment Bunagana, Rutshuru, Kiwanja sont de nouveau successivement occupées par les rebelles du M23 avec selon les sources fiables l’appui militaire du Rwanda.  En plus des pertes en vies humaines dans les rangs des FARDC et des populations civiles, l’occupation de ces localités a entraîné le déplacement massif de la population civile, en Ituri comme dans le Nord-Kivu. En dépit de l’état de siège et de plusieurs dispositions prises par les autorités pour sécuriser notre pays, nous constatons que le nombre des morts ne fait qu’augmenter. »

Satisfait par la mobilisation, monseigneur l’évêque du diocèse de Butembo-Beni a remercié les participants à cette manifestation de paix. Il a ensuite exhorté les laïcs à la citoyenneté positive et  active pour la défense de l’intégrité territoriale de la RDC. Il a également condamné le couvre-feu sécuritaire transformé en viol, arrestation arbitraire et pillage systématique des biens de la population dans la partie nord de la ville de Butembo.

« A partir d’ici nous voyons la beauté de la ville de Butembo,  la beauté du pays. Cette beauté que beaucoup convoitent. Ces montagnes, ces richesses que Dieu nous a données. Beaucoup les convoitent mais nous ne devons pas être des gens qui appui le mal. Nous devons être des personnes qui cherchent à construire la paix en toute circonstance. »

Monseigneur l’évêque du diocèse de Butembo-Beni a remis un foulard et le mémorandum de la CENCO au délégué du maire policier de la ville de Butembo. Sur ce foulard on pouvait lire que le Congo n’est pas à vendre.  Cette journée a été bouclée par la prière. Au cours de cette manifestation pacifique  encadrée par les forces de l’ordre aucun dégât matériel soit humain n’a été enregistré.

Elisha Kindi & Hervé Mukulu