Butembo: mesure du maire portant fouille systématique contre les engins explosifs, même la mairie bafoue

La mesure du maire de Butembo consistant à la fouille systématique de sacs dans toutes les entrées des églises, marchés, bureaux de services étatiques et paraétatiques ainsi que dans tous les autres endroits de forte concentration de la population n’est pas respectée à Butembo. D’après le constat réalisé du dimanche à ce mardi 13 septembre par la Voix de l’UCG, nulle part les gens ne sont soumis au contrôle systématique tel que recommandé par l’autorité urbaine après l’explosion d’une bombe artisanale piégée dans les installations de la commune de Bulengera.

Notre ronde démarre par l’hôtel de ville de Butembo où siège  le maire, auteur de la décision. Ici les travailleurs de la mairie ainsi que ses hôtes , y entrent avec des sacs sans être soumis à aucun contrôle, malgré la présence d’un policier permanent.

Plus en bas, au bureau de la commune de Kimemi sur avenue du Centre, c’est la même observation. Même attitude de laisser-aller en commune de Vulamba. C’est le cas d’un homme qui est arrivé à la mi-journée de ce mardi 13 Septembre au bureau de la municipalité de Kimemi. Porteur d’un gros  sac, il a été orienté  jusqu’au bureau du bourgmestre sans aucun contrôle.

Par ailleurs, au marché central de Butembo, n’en parlons pas.  Les traditionnelles bousculades dans toutes les entrées sont encore et toujours là. Aucune disposition n’a été prise pour le contrôle des entrées et sorties.

Par contre, les  contrôles routiniers  aux entrées des banques sont observés.

Dimanche dernier, la Voix de l’UCG a fait le même constat dans les églises. Du moins là où  nous  sommes passés, aucune disposition pratique  n’a été prise dans le cadre de cette mesure du maire de Butembo.

Pour rappel, à la suite de l’explosion d’une bombe artisanale piégée mardi 06 septembre dernier dans les installations de la commune Bulengara, le maire de Butembo, le commissaire supérieur Mowa Baeki Telly Roger a instauré la mesure de fouille des sacs  et un contrôle rigoureux dans les entrées des églises, hôtels, marchés, bureaux de services étatiques et paraétatiques, écoles, institutions supérieures et universitaires ainsi que dans tous les autres endroits de forte concentration de la population. Le but est, selon l’autorité urbaine, parer à toute éventuelle surprise désagréable par l’ennemi de la paix.

Dans un autre communiqué portant mesure d’accompagnement le maire ai de Butembo  , le commissaire supérieur David Nzuzi Kakoma,   demande à la population d’accepter volontairement la fouille de leur sac et l’ achat de détecteur.

Il appelle la population à s’abstenir de toucher les objets semblables à l’ananas, torche et  aux appareils téléphoniques ou des sacs abandonnés.

Julienne Muhima

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE