Butembo : Muhindo Mboko, propriétaire controversé de la concession querellée de Rughenda, est arrêtée pour incitation « Parquet Militaire »

Le nommé Muhindo Mboko, reconnu propriétaire de la concession querellée de Rughenda par une décision du Tribunal de Grande Instance de Butembo est aux arrêts depuis la matinée de ce mercredi 22 avril 2020.  Selon le parquet militaire détaché de Butembo, Monsieur Mboko qui a une garde constitué des éléments de la police, est accusé d’incitation à commettre des actes contraire au devoir et à la discipline. Il encourt, s’il est condamné, une peine de cinq ans de servitude pénale, conformément à l’article 88 du code de justice militaire.  Une source du parquet explique que Monsieur Mboko se sert des éléments de la police commis à sa garde lors des déguerpissements forcés et d’autres actes qu’il pose à Rughenda sur cette concession querellée.

 Le comité des victimes des déguerpissements forcés de Rughenda avait déjà saisi les instances judiciaires en vue d’obtenir la condamnation de Monsieur Muhindo Mboko, Kasereka Mboko Bosco, le colonel Richard Mbambi et le greffier Mweze Shamarada. Au cours des opérations de déguerpissements forcés, des actes de vandalismes sont couramment commis indique un communiqué de presse du comité des victimes, qui marque aussi sa satisfaction de l’arrestation de Muhindo Mboko. Les infractions contenues dans la plainte des victimes de Rughenda sont notamment la destruction méchante, la profanation des tombes, l’incitation à commettre des actes contraires à la loi, le stellionat, le viol sur mineur et l’association des malfaiteurs. Le même document demande que justice soit faite pour les victimes de Rughenda.

Emma Kateri

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE