Butembo : plaidoyer pour l’inscription des poules indigènes (Shingo pamba & Kavundami) sur la liste des espèces menacées

Les poules naines et les poules au cou nu figurent parmi les espèces animales en voie de disparition dans la région de Butembo, Beni et Lubero en province du Nord-Kivu. Cette alerte a été faite, mercredi 11 mai 2022,  par le professeur Symphorien Katavo, Directeur Général de l’Institut Supérieur Technique de Pêche, d’Aquaculture et de tourisme de Kyanyonge et enseignant à l’Université Catholique du Graben, UCG, à l’occasion de la journée mondiale des espèces menacées célébrée 11 mai de chaque année.   

Les poules naines communément appelées en dialecte Nande   Kavundami  et les poules au cou nu appelé  ‘Shingo Pamba’ en  Kiswahili sont menacées de disparition.

« La poule au cou nu ou dénudé au coup, actuellement cette poule, on ne la voit presque plus dans nos villages, il s’agit d’une espèce menacée.  Or, cette poule était un réservoir d’un potentiel génétique qui pouvait être utilisé dans l’amélioration des capacités productrices de la viande dans notre milieu », alerte le chercheur et d’ajouter : « il en va ainsi de la poule naine, qui est une poule à pattes trop courtes et qui est très prolifique et qui pouvait donner un nombre élevé des d’œufs et des poussins mais qui a déjà presque disparu ».

Afin de sauver ces espèces des poules, le Professeur Katavo invite ceux qui en possèdent à le contacter via la faculté des sciences agronomiques de l’UCG. Il pourra les regrouper dans un centre de sélection afin de maintenir leur potentiel génétique afin de garder leur diversité génétique. Le professeur Katavo plaide pour l’inscription de ces deux espèces de poules sur la liste des espèces menacées par   l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (IUCN).

Pour rappel, la journée mondiale des espèces menacées a pour but de sensibiliser le monde scientifique et le grand public à un constat inquiétant : d’après une étude de l’UICN ce sont plus de 20 000 espèces de plantes et animaux qui sont en danger de disparition imminente chaque année.

Georges Kisando Sokomeka

 

 

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE