Butembo : plus de dix salles de classe et les documents réduits en cendre à l’issue de l’incendie de « La Providence »

L’institut La  Providence sis en cellule Vulumbi au quartier Kitulu en commune Mususa    a été victime d’un  incendie la nuit du 23 au 24 novembre 2020. Katembo Vihundira Pascal chef de quartier Kitulu  qui livre l’information, avance la piste criminelle derrière cet incendie. Il évoque  d’énormes dégâts matériels enregistrés dont les  documents scolaires réduits en cendre.

« L’origine du feu n’est pas encore connue. L’école n’est connectée à aucune source d’énergie.  C’est une chose que nous condamnons avec force car cet incendie est qualifié d’incendie criminel », dénonce le Chef de quartier.

Un élève de cette école n’écarte pas une vengeance des finalistes du secondaire qui ont échoué en cascade à la dernière édition des épreuves d’Examens d’Etat 2019-2020.  

« Les finalistes en section nutrition ont échoué. Seulement 16 ont réussi sur les soixante dix inscrits. Possible qu’ils soient à la base de cet incendie criminel », présume cet élève, visiblement monté.

Il   déplore la perte de tout son dossier ainsi que   ceux de ses camarades et ne sait plus à quel saint se vouer.

Le bourgmestre de la commune Mususa qui est descendu sur le théâtre de l’incendie rassure qu’une solution palliative est déjà trouvée. Il s’agit de la délocalisation temporaire de l’école qui devra fonctionner temporairement dans les locaux des institutions scolaires voisines.

 Les finalistes qui ont perdu tous leurs dossiers n’ont pas à s’en faire. Leur situation est en étude par la hiérarchie, a rassuré Bahitoya Bovick.

Retenez qu’une dizaine des salles de cette école ont été réduites en cendre. La préfecture n’a pas été épargnée par ce drame.

Georges Kisando Sokomeka

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE