Butembo : pour éviter des enfants drépanocytaires, les couples devraient passer des tests avant mariage (Dr.Kalima)

La drépanocytose est une maladie qui touche l’hémoglobine. Elle est héréditaire c’est-à-dire transmise aux enfants par les parents. Ces explications sont fournies par le Docteur Kalima Nzanzu, médecin traitant à l’hôpital de Matanda. La Voix de L’UCG l’a rencontré à l’occasion de la journée mondiale contre la drépanocytose célébrée chaque le 19 juin.

Docteur KalimaNzanzu fait savoir que la drépanocytose attaque généralement les enfants dont l’âge varie entre six et sept mois. Elle se manifeste sous différentes formes explique le médecin.

« Le premier problème est que l’enfant aura une diminution de la quantité de sang ou anémie. Et ce sont des anémies qui vont venir en répétition en plus de cela, il va s’ajouter des douleurs au niveau des os ou au niveau des bras, ou encore des pieds. De fois on va voir que les dos des mains et les dos des pieds gonfler et l’enfant pleurer », déclare Kalima Nzanzu.

La maladie de drépanocytose se soigne a symptomatiquement. Mais le meilleur moyen pour la prévenir serait de conseiller les couples soupçonnés de donner des enfants drépanocytaires, poursuit Docteur Kalima

« Chez nous on ne soigne rien que les signes, si l’enfant a une douleur on transfuge, s’il a des douleurs on attaque des douleurs. Mais le mieux c’est la prévention, c’est-à-dire s’il y’a des couples chez qui on soupçonnequ’ils peuvent donner des enfants drépanocytaires vaut mieux leur donner déjà des conseils pour éviter cela », poursuit le spécialiste.

Notons qu’en ville de Butembo s’observe aussi quelques cas de la drépanocytose. Mais de faible fréquence, conclut notre source. 

Amaël Kondhe

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE