Butembo : Pour pallier aux accidents de circulation, le recyclage, oui mais aussi les routes sont à entretenir (Malule, ATAMOV)

Pour pallier au nombre croissant des accidents de circulations, il est programmé un recyclage obligatoire de tous les conducteurs en province du Nord-Kivu. Les cérémonies y afférentes ont eu lieu ce jeudi 07 janvier à l’hôtel de ville Butembo comme à Beni. Les accidents de circulation sont-ils le résultat de la méconnaissance du code de la route ? La Voix de l’UGC s’y est penchée.

 

Du côté des motards, ATAMOV rassure que ses membres suivent une formation de recyclage avant l’adhésion à l’association. Tout en appréciant cette initiative, Jérôme Malule, secrétaire administratif de l’ATAMOV souligne qu’une partie du problème se trouve sur l’état de nos routes.

« Certaines routes n’ont pas de signaux de signalisation. Si vous n’avez des dos d’âne ou bien les schémas de marquage, automatiquement  ça a des incidences sur la conduite. Certaines routes sont parsemées de nids de poule, de ravines, d’immondices,… Quand une route est très sale ainsi, elle est sujette à beaucoup d’accidents », déplore Jérôme Malule.

Les conducteurs privés, pour la plupart de ceux interrogés soulignent qu’ils n’ont pas suivi une formation spécifique mais connaissent le code de la route. Ils ont appris sur le tas avec ceux qui leur ont appris à conduire. Ce recyclage obligatoire revient à  15$ pour chaque conducteur de moto et 30$ pour ceux des véhicules.  Il sied de rappeler qu’en 2021, la ville de Butembo a enregistré 888 cas d’accidents de circulation routière. De ces cas, 67 personnes sont décédées aux côtés de 124 motos et 62 camions endommagés, rapporte la CNPR dans son rapport annuel.

 

Hervé Mukulu et Julienne Muhima

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE