Butembo : quatre assaillants tués à l’issue de l’attaque du camp militaire de Rughenda (Maire)

Quatre assaillants tués dont trois hommes et une dame à l’issue de l’attaque armée du camp militaire de Rughenda la nuit de lundi 19 à ce mardi 20 avril 2021. Information confirmée par le maire de Butembo dans une interview accordée ce mardi matin à La Voix de l’UCG.

Me Sylvain Mbusa Kanyamanda appelle la population au calme et à vaquer à ses occupations.

« Il s’agit des miliciens Maï-Maï. L’attaque a été repoussée par l’armée. Que la population reste calme. Que la population vaque librement à ses occupations, car la situation est sous contrôle », lance le maire.

Pour rappelle une attaque d’hommes armés contre le camp militaire de Rughenda  a été déjouée  vers 22h00. Selon l’autorité urbaine des miliciens Maï-Maï  qui en sont auteur  seraient venus libérer les leurs présentés à la presse  le lundi matin  par le comité urbain de sécurité. 

Me Sylvain Mbusa Kanyamanda  a révélé à la presse que le camp militaire de Rughenda et la base de la MONUSCO étaient depuis le 15 Avril cibles des attaques rebelles.

Georges Kisando Sokomeka