Butembo /Rughenda Gate: les défenseurs judicaires décrètent deux semaines de cessation d’activités pour dénoncer le meurtre de leur confrère

Les défenseurs judicaires près le Tribunal de Grande Instance de Butembo ont été dans les rues pour dénoncer l’exécution de leur confrère la journée de vendredi 30 Octobre au quartier Rughenda par une frange de la population.

Me Meschack Mitavo est parmi les victimes de la justice populaire vendredi pendant qu’il était en plein exercice de sa profession.  Les habitants déguerpis dans certaines cellules de Rughenda se sont déchainés sur ce défenseur judiciaire et sa suite sous prétexte qu’il travaillait pour le camp adverse du prénommé Mboko jouissant de droit de propriété sur une bonne partie du quartier Rughenda lui reconnu par des décisions judiciaires. 

Ce défenseur judicaire et trois de ses accompagnateurs,  entre autre,  un agent du cadastre, un policier et son client ont été copieusement molesté au point que ce dernier y a laissé sa peau en dépit de son acheminement à l’hôpital de Matanda.

Pour dénoncer ce qu’ils qualifient de barbarie, ses confrères ont déposé plainte contre inconnu au TGI de Butembo. Avant de poser cette action, les manifestants ont déposé un mémorandum entre les mains du maire pour lui signifier de leur exaspération.

« Le lundi 02 novembre, il sera déclarée  une journée ville morte et une marche pacifique. Dès le lundi 02 jusqu’au samedi 14, les défenseurs judicaires sèchent toutes les activités devant les juridictions en ville de Butembo et territoire de Lubero » annonce le  mémorandum lu par Me Moïse Ndekeyonge Syndic du corps des défenseurs judicaires de Butembo.

L’autorité urbaine,  Maître Mbusa Kanyamanda Sylvain, étant également auxiliaire de justice  a réceptionné le mémo en présentant ses compassions. Il rassure de son  accompagnement à tous les niveaux pour que justice soit faite. Le maire a invité la jeunesse à se méfier des manipulations politiciennes à la base des tensions de plusieurs coins de son entité.

Retenez qu’après la mairie, les protestataires  ont pris la direction du palais de justice,  (TGI) Butembo, où ils ont  déposé une  plainte contre inconnu dans cette affaire de  meurtre de leur pauvre confrère, Me Meschack Mitavo. Toutes ces mesures ont été prises dans une assemblée générale extra ordinaire tenue dans la salle d’audience du tribunal de paix de Butembo.

Georges Kisando Sokomeka

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE