Butembo/Self Made Woman : étudiante en médecine, Eve Loando est un boxeur qui convainc au féminin

Eve Loando est très décomplexée face aux stéréotypes de la société à l’endroit de la femme. Étudiante en faculté de médecine à l’Université Catholique du Graben, UCG Butembo au Nord-Kivu, contrairement aux filles de son âge, Eve Loando effectue ses différentes courses sur une moto classique et non une moto dame localement dénommée bodaboda.   La jeune dame de 21 ans pratique la boxe et a même été élue secrétaire de l’entente urbaine de cette discipline sportive.

Dreadlocks, teint clair, habillée en jeans comme la plupart des fois, Eve Loando est une passionnée de la moto. Avide de la liberté, Eve fait tourner ses deux roues en dépit de l’impraticabilité des routes que de   prendre le bus d’étudiants. Elle défi les stéréotypes et déclare que ce qu’un homme peut, une femme le peut également.  La petite Eve déplore  la lâcheté de certains garçons qui, de fois,  ont  un regard peureux et moqueur à son encontre.

 

Certains ont peur, je les qualifie de personnes moins courageuses.  Parce qu’un homme au vrai sens du mot ne serait pas intimidé par des histoires qu’il fait lui-même. Un homme conduit la moto, un  boxeur. Ça n’étonne  pas. Pourquoi  lorsque c’est une dame ça fait peur?”,  s’interroge Eve Loando. “Je veux montrer à ma communauté qu’il n’y a pas de limites entre homme et femme même en ce qui est de marques de moto”, ajoute-t-elle.

Depuis deux ans, la jeune dame pratique la boxe au sein de l’équipe Aigle Noir. Un sport qu’elle adule et qui apporte un plus sur sa formation.

“J‘encourage les dames à venir apprendre la boxe pas seulement pour apprendre la self défense  (ndlr l’autodéfense) mais aussi pour développer les qualités d’un boxeur notamment,  la discipline, l’endurance et la confiance en soi”, exhorte Eve Luando.

 

Depuis une année, Eve Loando est élue secrétaire de l’entente urbaine de la boxe. Une charge qui ne l’empêche pas de se consacrer à sa formation en faculté de médecine. Eve Loanda, qui est en troisième promotion, invite les jeunes filles à oser et à poursuivre  leurs rêves en dépit des stéréotypes de la société.

Georges Kisando Sokomeka 

 

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE