Butembo : Six ans après, que retenir de la lutte du père Vincent Machozi, ancien Président du Kyaghanda Yira ?

« La communauté Yira face au défi sécuritaire » est le thème de la conférence tenu ce dimanche 20 mars pour commémorer le sixième anniversaire de l’assassinat du Père Vincent Machozi la nuit du 20 au 21 mars 2016.

Alors Président de la communauté Yira en séjour dans la chefferie de Bashu, le Père Vincent Machozi Karunzu a été tué la nuit par des hommes en arme au motel Mon beau village où passait cette nuit-là. Sa vie et sa lutte ont été passées au peigne fin. De la lutte de ce chercheur dans le secteur de la résolution des conflits, on peut retenir, selon l’orateur Edgard Mateso,  vice-président de la société civile Nord-Kivu :

« Machozi a utilisé les normes bibliques dans la lutte pour la libération pas comme les autres. Il nous a montré que la paix ne vient pas de l’extérieur, elle vient du cœur et on la partage avec tes frères et sa communauté. Tout le monde a un métier don de Dieu. Et Dieu nous demandera ce que nous avons fait de la force et de l’intelligence qu’il nous a donné. Si nos enfants n’utilisent pas la science qu’ils ont appris pour le retour de la paix ce que les parents auront inutilement perdu leur argent. »

Séance tenante, il a été déploré le défaut de mémoire de la communauté. Ce qui s’illustre par le fait que plusieurs milliers des personnes avaient accompagné le père assomptionniste Vincent Machozi à sa dernière demeure, six ans  après, seulement une vingtaine des personnes ont participé à cette conférence tenue au siège du Kyaghanda Yira sur avenue Lubero en ville de Butembo.

Hervé Mukulu

 

 

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE