Butembo/Suppression RAM: satisfaction et crainte des abonnés insolvables

C’est ce mardi 1er mars 2022 que le gouvernement congolais a mis fin au prélèvement de la taxe sur le Registre des appareils mobiles (RAM). En ville de Butembo, au Nord-Kivu, le sentiment reste partagé entre satisfaction et hésitation.

Depuis le matin de ce 1er  mars, date butoir de la fin du prélèvement de la taxe RAM, nombreux hésitent à recharger des crédits par crainte de les voir  de nouveau être coupés par RAM   , comme en témoigne Clovis Kihokolo, vendeur de crédits sur avenue du Centre.

« En tout cas, depuis ce matin, je n’ai trouvé personne pour  recharger des crédits, tous sont en train de rechercher les forfaits minutes parce qu’ils ne sont pas rassurés de la suppression effective de RAM », raconte ce vendeur.     

D’autres, par ailleurs abonnés aux services des sociétés de  télécom , devenus trop endettés s’interrogent s’ils payeront les dettes accumulées 18 mois durant  ou non.

« Je dois une affaire de 15 000 francs sur ma Sim Vodacom, qu’ils me pardonnent parce que je ne paierai pas cette dette  ».

« Moi j’ai une dette d’une valeur de 300 unités, je ne peux me permettre d’acheter des crédits, sinon je saurais effectuer des appels pour  l’opération que je compte effectuer », se justifient-ils tour à tour.      

Par ailleurs, certains qui ont bravé l’incertitude n’ont pas constaté la disparition de leurs crédits. C’est l’exemple de ce jeune garçon trouvé sur Boulevard Enoch Nyamwisi entrain de célébrer. Après recharge, ses crédits n’ont pas été consommés. « Waouh !, j’espère qu’ils ont ignoré toutes les dettes que j’ai leur devais », s’est-il exclamé sous anonymat.

Rappelons que c’est depuis le vendredi 18 février 2022 que le gouvernement de la RDC, avait décidé, à l’issue du Conseil des ministres,  la suppression des frais du Registre des appareils mobiles (RAM).

Toutefois, d’après Me Séraphin Umba, directeur du cabinet du ministre de Poste Télécommunication et Nouvelles Technologie de l’Information et de la Communication (PTNTIC), tout l’argent déjà prélevé auprès des utilisateurs de la téléphonie ne sera  pas remboursé.

Jackson SIVULYMWENGE

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE