Butembo/UCG : il est possible d’éviter de faire des enfants malades d’anémie SS si les deux partenaires mettent fin au projet de mariage ou prennent la décision de ne pas faire d’enfant (Dr Mupenzi)

La drépanocytose est une maladie génétique héréditaire caractérisée par une anomalie de l’hémoglobine, composant essentiel des globules rouges, permettant le transport de l’oxygène dans le sang. Appelée aussi anémie SS, la drépanocytose est plusieurs fois diagnostiquée dans notre région indique Dr Mumbere Mupenzi, médecin traitant aux cliniques universitaires de l’Université Catholique du Graben qui mène des recherches de spécialisation en pédiatrie sur cette thématique.

Les personnes drépanocytaires ont des globules rouges déformés. Ces globules rouges ont alors, des difficultés à circuler et peuvent occasionner des caillots dans les vaisseaux, à l’origine de nombreuses complications et douleurs.

Par ailleurs, les sujets drépanocytaires sont également sensibles aux infections, leur système immunitaire étant défaillant car l’anomalie de l’hémoglobine entraîne plusieurs conséquences notamment la destruction en excès des globules rouge causant en conséquence une anémie chronique.D’autre part, certains signes peuvent aider les parents à se rendre compte de la santé de leurs enfants en ce qui est de la drépanocytose.

‘‘ Pour les nourrissons par exemple, la maman peut constater que soit les doigts, soit le dos de la main ou même les pieds qui gonflent. Ou alors, vous voyez des yeux de l’enfant qui commencent à devenir jaune, c’est ce qu’on appelle ictère. Ou bien l’enfant commence à devenir pâle. La couleur de sa peau change et devient blanchâtre, ça signifie qu’il y a l’anémie qui s’installe. Le taux d’hémoglobine commence à baisser. Ou alors, l’enfant peut développer ce qu’on appelle une hépato mégalie, donc le foie augmente de volume. La maman peut constater que le vendre augmente de volume. Ça signifie que le foie ou la rate gonfle. L’enfant peut commencer à faire des fièvres à répétition. Vous soigner et la semaine suivante, on vous ramène l’enfant pour fièvre… et bien, consultez rapidement car il peut s’agir de la drépanocytose.’’, explique Dr Mupenzi.

Causée par une mutation du gène codant pour la synthèse de l’hémoglobine, la drépanocytose ne se manifeste que si le patient est porteur de deux gènes de la maladie. Pour que la maladie se transmette, les parents doivent donc être tous deux porteurs dans leur sang du gène en forme homozygote, ou forme SS explique Dr Mupenzi. Une personne atteinte de drépanocytose hétérozygote est porteuse de la maladie sur un seul gène, ce qui signifie que la maladie ne s’exprime pas. Elle peut donner naissance à un enfant drépanocytaire, si l’autre parent est également porteur du gène ajoute-t-il.

La drépanocytose peut être évitée

 En ce qui est de la prise en charge, Dr Mumbere Mupenzi note qu’elle consiste essentiellement à soulager les douleurs en période de crise, prévenir le risque d’infections graves et prendre en charge les complications.Le dépistage néonatal est conseillé pour une prise en charge efficace conseille Dr Mupenzi.

Et pour éviter de faire des enfants drépanocytaires, Dr Mupenzi conseille de connaitre l’état de l’hémoglobine de son partenaire insiste Dr Mupenzi. La drépanocytose, cette maladie qui tue, est difficilement diagnostiquée et prise en charge dans notre système de santé mais peut être évitée si un test sanguin est fait suivie d’une décision de la part des deux partenaires, celle-ci peut consister à mettre fin au projet de mariage ou à ne pas faire d’enfant si les deux partenaires ont un gène porteur de la maladie mentionne Dr Mupenzi.

Emmanuel KATERI

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE