Butembo : Un groupe de pression exige le début des audiences dans l’affaire de l’assassinat d’un médecin de l’OMS

La Véranda Mutsanga réclame la tenue des audiences publiques dans l’affaire de l’assassinat du Docteur Camerounais de l’OMS Richard Mouzoko Kiboung. Dix-huit mois après son assassinat à Butembo dans l’Est de la RDC où Dr Richard Mouzoko travaillait pour la riposte contre l’épidémie d’Ebola, une cinquantaine des prévenus croupissent dans différentes maisons carcérales sans suite dénonce le mouvement citoyen. La lumière sur ce dossier permettra de condamner les coupables et de remettre les innocents dans leurs droits explique CHAFI MUSITU, membre de ce groupe de pression et cosignataire de la lettre dont la présidence de la république, le ministère de la justice, celui de droits humains et la Haute cour militaire ont déjà accusé réception. ‘‘ Nos dernières sources renseignent des conditions de détention précaire et l’état de santé macabre de ces jeunes. Ce qui est grave est que ces dernières informations rapportent que certains d’entre ces détenus sont décédés et d’autres courent de contracter actuellement la covid 19 dans les différentes prisons où ils sont détenus sans avoir une moindre idée sur leur sort’’ peut-on lire dans cette correspondance.

Ce groupe de pression s’est adressé à différentes instances judiciaires et de décision pour qu’une audience publique soit organisée le plus tôt que possible. Dans une interview avec La Voix de l’UCG, Chafi Musitu indique même que la Véranda Mutsanga pourrait envisager des actions de la rue pour exiger l’organisation de ce procès.

Emmanuel Kateri & Hervé Mukulu

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE