Butembo : une école franciscaine ouvre la rare section de pétrochimie

L’Institut Saint François de Ngengere, se trouvant dans la périphérie Ouest de la commune Kimemi en ville de Butembo fait fonctionner en son sein la section de pétrochimie. Pour cette année  scolaire 2020-2021, 22 candidats sont inscrits en première classe de pétrochimie. Une section  ouverte  très récemment. Cette section  ouverte sur instigation de Mgr l’Evêque du diocèse de Butembo-Beni offre plusieurs opportunités à la jeunesse, fait savoir son recteur, Roland Mupita.

« La pétrochimie vise l’exploitation du pétrole et  ses dérivés. Vous savez que plusieurs des biens  que nous consommons ici comme plastique  sont des dérivés du pétrole. Pour ne citer que ca je peut parler des gouttières, les habits, le goudron, etc. », fait savoir Roland Mupita.

Parmi les cours d’options, citons entre autres la géologie du pétrole, l’électricité, la mécanique générale et beaucoup d’autres matières techniques.

 Les encadreurs des élèves  en section de pétrochimie ont des compétences requises, rassure le recteur RoldandMupita.

Avec l’ouverture de la faculté de polytechnique à l’Université Catholique du Graben, les ressortissants de la section de pétrochimie de l’Institut Saint François ont une assurance d’aller au bout de leurs rêves, rassure-t-il.

 Retenez que l’Institut Saint François organise d’autres options rares  parmi lesquelles le latin-mathématique ainsi que les industries agricoles.

Georges Kisando Sokomeka

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE