Butembo : une étudiante conçoit une machine pour réduire la fatigue liée au fendage du bois

 

Une étudiante à l’Institut Supérieur Pédagogique et Technique (ISPT) Muhangi à Butembo, a conçu une machine capable de fendre du bois en quelques minutes seulement. Lors de l’exposition des œuvres d’esprit organisée par la sous-conférence des Chefs d’Établissements de l’Enseignement Supérieur et Universitaire de Butembo et environs,  Kasoki Sifa,  a présenté sa machine qui vise à alléger le travail de l’homme en réduisant la fatigue liée à l’utilisation de la hache pour fendre du bois.

La pratique de fendre du bois manuellement avec une hache est liée à la fatigue physique et aux risques associés à cette tâche pour les personnes, en particulier les femmes, qui s’occupent de cette activité.  La machine développée par Kasoki Sifa repose sur un système utilisant les pulpes, un instrument hydraulique et un moteur électrique à courant continu. Cette machine vise à faciliter et accélérer le processus de fendre du bois, offrant ainsi une alternative plus efficace et moins fatigante que l’utilisation d’une hache manuelle.

« En proposant une solution technologique pour le fendage du bois, je cherche à améliorer les conditions de travail des personnes qui s’occupent de cette tâche, en particulier les femmes. Cette innovation permet de réduire la fatigue physique, d’économiser du temps et de l’énergie, tout en offrant une alternative plus sûre et efficace pour cette activité ».

Le prototype de la  machine développée par Kasoki Sifa Nicole a été développé pendant six mois et elle a couté 400 dollars américains. Cette étudiante espère améliorer dans la future ce prototype afin de le mettre éventuellement sur le marché.

Georges Kisando Sokomeka

Share this content:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *