Butembo : une première, 6 finalistes sourds-muets se préparent à passer les épreuves normales d’examens d’Etat

C’est la première promotion de l’Institut Notre Dame de l’Assomption, une école spécialisé dans l’éducation des sourds-muets. A cette année particulière qui a été émaillée par un arrêt complet des cours due à la pandémie de la covid19, comment ces apprenants s’en sortent-il à l’approche de ces épreuves d’examens d’Etat ?

En allant à leurs raconte ce lundi 24 Août, ils sont six  finalistes dont deux filles, dans une salle de classe bien aérée et spacieuse dans le respect strict de la distanciation physique. L’enseignant Didi Luanda, sourd-muet de son état,  gradué en histoire à l’Institut SupérieurPédagogique de Goma,  développe la matière à ses élèves studieux. « Les cours évoluent très bien. Nous avons commencé les sessions de préparations aux épreuves. Maintenant les élèves se préparent à passer les examens de la fin de l’année au niveau local. », explique-t-il.

Alors qu’ils ne sont que six, ils ont été aussi obligés d’arrêter les cours pendant l’Etat d’urgence due à l’épidémie du nouveau coronavirus. Ce qui a entrainé des sérieux retards. Alors les élèves normaux suivaient des cours à la radio, eux ils ont été abandonnés à leur triste sort.

 C’est pourquoi, ils travaillent dur afin de rattraper le temps perdu. Néanmoins, les élèves sont confiants. Ils vont affronter les épreuves nationales avec sérénité. Kahindo Matumo Solange, finaliste sourde-muette, explique comment elle s’est occupée durant le confinement; et quel cours ils suivent maintenant tout en soulignant qu’elle est prête pour les épreuves : « Durant le confinement j’étais à la maison, j’étudiais les cours qui étaient déjà dispensé avant le confinement. Maintenant, je suis prête à passer les examens. », fait-ellesavoir avec en enthousiasme.

L’enseignant Didi Luanda insiste sur le fait que les familles doivent envoyer leurs enfants sourds-muets à l’école. Ils sont utiles à la société. Ils peuvent apprendre toutes les matières. La preuve est qu’il est gradué en histoire, explique-t-il avec  fierté. L’école primaire Mwange, pour les sourds-muets  va quant à elle aligner une dizaine d’élève à l’Epreuve Nationale Fin d’Etudes Primaires,  prévue pour le mercredi 28 Août 2020.

Hervé Mukulu

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE