Nouvel an : Monseigneur l’Evêque de Butembo-Beni a prêché la paix à Beni et Ituri. Voici le condensé de son message devant les chrétiens de la paroisse universitaire de l’UCG

Ce 1er janvier 2022 c’est le premier jour de la nouvelle année, jour qui célèbre au sein de l’église universelle la Solennité de la Sainte Vierge Marie et la 55ième journée mondiale de prière pour la paix. L’évènement a vécu en diocèse de Butembo Beni par la messe qui a été dite en la paroisse universitaire Saint Cyrille d’Alexandrie où a prié Monseigneur l’Evêque Sikuli Paluku Melchisedech. Dans son homélie, Monseigneur l’Evêque a globalement axé son message sur la Paix. Mais d’abord a insisté l’ordinaire du lieu, les 3 mots clés à retenir sont: bénédiction, méditation et témoignage. Ainsi –t-il d’entrée de jeu béni et remercié les chrétiens de Saint Cyrille d’Alexandrie pour leurs efforts dans la construction de leur église paroissiale et souhaiter une Bonne et heureuse année à toute la famille chrétienne de Butembo-Beni.

 

Monseigneur a alors prêché qu’il est temps de mieux connaître Jésus, l’aimer davantage et le servir fidèlement. Dans la première lecture, il s’agit de demander la bénédiction du Seigneur sur nous et sur les personnes qui nous sont chers, ceux qui sont sans ressources, ceux que nous aimons et même ceux que nous n’aimons pas (s’il y en a)  a résumé Monseigneur Sikuli. Le célébrant a alors adressé un message de bénédiction prononçant de manière expresse : Que le Seigneur te bénisse et te garde, qu’il fasse briller sur toi son visage, qu’il t’apporte la Paix. Ce sont là les mots couchés dans le livre de nombre (Ndlr cfr deuxième lecture) pour nous bénir les uns les autres. Par ailleurs, le modèle à contempler et à imiter, c’est celui de Marie. La vierge qui a accueilli dans la foi et la confiance le don venu de Dieu dont elle est devenue la mère. Par son oui à la volonté de Dieu, elle a rendue possible l’incarnation en elle, le verbe de Dieu qui s’est fait chair et qui a habité parmi nous. Ainsi le peuple de Dieu l’a appelé Theotokos ou mère de Dieu. Sur la croix, son fils Jésus nous a confié en elle a rappelé le célébrant. Marie nous montre le visage humain de Dieu qui s’est fait l’un de nous dans l’incarnation de son fils. recommande l’Evêque. Nous sommes invités à être témoin du Christ La proximité de Dieu avec nous est effective et efficace, si nous lui ouvrons nos cœurs. A l’exemple de Marie, nous devons être disponibles à accepter la demande de Dieu dans le monde. Nous sommes appelés à être les témoins de la venue de Dieu.

 

Ainsi le pape François dans son message de la journée mondiale pour la paix propose 3 voies :

-le dialogue entre générations pour la réalisation des projets communs,

-l’éducation en tant que facteur de liberté et

-le travail.

En conséquence, en tant que Chrétiens nous sommes appelés à être témoin du don de Dieu prêche le pasteur de Butembo Beni. Rempli de confiance en Dieu nous pouvons témoigner que la paix est possible dans le monde, en Afrique, à l’Est de la RDC, à Beni, et on ne le dira jamais assez, la paix commence dans nos cœurs. ‘‘ Rempli de confiance à Dieu, nous pouvons témoigner que la Paix est possible dans le monde, qu’elle est possible en Afrique et à l’Est de la République Démocratique du Congo, notamment à Beni. La Paix est possible à Beni, à  Mwalika, Kavasewa, Mayi moya, Ofaye, Eringeti, Luna et dans toute la province de l’Ituri. La Paix est possible dans nos familles, dans nos relations interpersonnelles et professionnelles, la paix est possible en nous et autour de nous.’’

Chacun de nous doit mobiliser ses efforts personnels, toutes ses énergies intérieures pour une édification sérieuse de cette paix que le monde ne peut donner mais que Dieu seul donne. A chuté Monseigneur Sikuli devant les chrétiens de Saint Cyrille d’Alexandrie.

Emmanuel Kateri

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE