Changement climatique : la RDC pays solution ne gagne presque rien, une donne que la vision Bazaiba voudrait changer (Me Sivika)

Alors que la République Démocratique du Congo est présentée comme pays solution en ce qui est de la problématique du changement climatique, il est regrettable qu’elle ne gagne presque rien en retour. Pourtant, les pays dont les forêts ne séquestrent pas autant gagnent déjà beaucoup en termes de crédit carbone regrette Maître Bienfait Sivika, conseiller au ministère de l’environnement et développement durable. Le remède, c’est de réactiver la diplomatie environnementale de la RDC comme le fait déjà avec efficacité l’actuelle ministre de l’environnement madame Eve Bazaiba Masudi.

Maitre Bienfait Sivika, conseiller au ministère de l’environnement et développement durable en charge du reboisement et horticulture reconnait que la RDC ne gagne pas assez de ses forêts et c’est regrettable selon lui. Heureusement selon le conseiller Bienfait Sivika, le pays est en train d’être replacé au cœur des enjeux climatiques par une diplomatie efficace qui produit déjà des fruits.

‘‘ La RDC ne gagne pratiquement rien par rapport aux services écosystémiques rendus par sa biodiversité, son massif forestier, son réseau hydrographique… des services environnementaux énormes en faveur de notre planète toute entière qui est détruite de plus en plus en se réchauffant et donc en devenant invivable, par certains grands pollueurs. Or il est de principe que tout pollueur doit payer. La bataille aujourd’hui, sous l’impulsion du chef de l’Etat, c’est de replacer la RDC au cœur des enjeux climatiques par la diplomatie. C’est l’occasion pour moi de vous informer qu’au retour de Glasgow où nous avons participé à la Cop 26, son excellence madame Eve est revenue avec 500 millions de dollars USD dans le cadre de ce qu’on appelle le CAPHY.’’

Me Bienfait Sivika revient sur les potentialités de la RDC qui sont ses arguments à faire valoir pour que les forêts profitent aux congolais en finançant considérablement le budget national.

‘‘ Premièrement en raison du massif forestier, 55 pourcent des forêts du bassins du Congo se trouvent en RDC. En cela nous sommes pays solution parce que nos forêts séquestrent énormément de carbone. Est-ce que vous savez que nos forêts séquestrent chaque année, l’équivalent de 20 ans de pollution des pays industrialisés. Et nous ne gagnons rien, voilà le paradoxe. Deuxièmement, notre pays c’est 10 pourcent des réserves d’eau douce du monde. D’ici 2050, notre pays pourrait s’imposer comme le château d’eau d’Afrique. Notre pays c’est le cobalt, c’est le cuivre, c’est le lithium… ces minerais sont très importants dans l’industrie verte aujourd’hui.  Les green technologie.’’

Autant que les minerais, les forêts congolaises sont une autre manne tombée du ciel pour notre pays indique-t-il.

 Emmanuel Kateri

 

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE