Controverse autour de la délocalisation de la finale du championnat provincial de football : le stade André Van Vel de Butembo exclu malgré l’accord des autorités locales

La finale du championnat provincial de football opposant BRAZIL FC à Capaco de Béni a été délocalisée sans la volonté ni l’influence de près ou de loin de Madame KENGE KUNGUKU VAN VEL, propriétaire du stade André Van Vel de Butembo, où jusqu’à présent toute la compétition se déroulait. Malgré l’intervention du maire de la ville de Butembo, la Ligue de Football du Nord-Kivu, Lifnoki, a quand même délocalisé la grande finale de la 36e édition du championnat provincial de football.

 

« Les gens disent que c’est parce que Socozaki a perdu que nous ne pouvons plus entretenir le stade… ceci ou cela. D’ailleurs, je suis injuriée sur les réseaux, pourtant c’est la LIFNOKI qui a localisé le match (final), nous n’avons rien à voir là-dedans. Le stade, nous sommes en train de l’entretenir pour la jeunesse. Si la LIFNOKI délocalise ce match, c’est juste pour l’argent, peut-être qu’ils réclament 80 pour cent de la recette, ce qui n’est pas normal. Ce stade, nous l’entretenons avec nos propres moyens, nous prenons soin de ce stade. Pour nous, ce n’est même pas important de demander l’autorisation d’accéder au stade car le stade est accessible à tout le monde’’, explique  Madame KENGE KUNGUKU VAN VEL.

Signalons que jusqu’à présent, personne ne sait exactement ce qui se passera demain après que la LIFNOKI a délocalisé le match, alors que le propriétaire du stade et la mairie de Butembo sont d’accord pour que la finale entre Capaco et Brazil se joue au stade André Van Vel de Butembo.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *