Culture : Ecole de la poésie, les inscriptions s’arrêtent ce dimanche 17 juillet

Les inscriptions pour l’école de poésie organisée par le cénacle des poètes la Plume d’Or vont se clôturer ce dimanche 17 juillet 2022. Elles se prennent à l’Institut Matengenezo où se déroule d’ailleurs la formation.  Mapson Viteghe, Poète et slameur, un des responsables de ce cénacle des poètes que les cours ont même déjà commencé. Tout est gratuit, expliquet-il.

L’objectif étant essentiellement humaniste car visant à encadrer la jeunesse contre les antivaleurs; réveiller le poète qui dort en ceux qui sont intéressés. D’où l’invitation de Mapson Viteghe : ‘‘ Je veux demander à tout le monde qui est à la maison et qui peut être n’était pas au courant de presser le pas. Ou peut-être s’il y a de ces gens qui connaissent des personnes qui sont intéressées mais qui, eux, ne sont pas intéressés, ils peuvent le leur dire. On est là et on le fait pour le bien être universel.’’ Et d’ajouter :

‘‘La jeunesse aujourd’hui perd le repère. Je fustige, ce que plusieurs jeunes font aujourd’hui. Ils sont dans la drogue, dans la chicha, dans l’alcool… mais, poétiquement parlant, nous essayons d’apprendre aux jeunes comment se prendre en charge, comment écrire, comment vivre de ses écrits, comment monter sur scène… Nos textes traduisent généralement la situation que nous vivons. Ces jeunes prennent conscience ou plutôt, font prendre conscience en ce qui est des mœurs, de l’insécurité, de la criminalité…en écrivant. Bref, nous leur apprenons comment donner autant de lumière à l’humanité qui au fait, connait une sorte d’obscurité due aux antivaleurs.’’ Ces cours sur la poésie et qui intègrent d’autres aspects de la vie sont principalement destinés aux jeunes et globalement à tous ceux qui, d’une manière ou d’une autre, sentent en eux qu’il y a un côté poétique inexploité ou peu exploité indique Mapson Viteghe. Ils se déroulent en deux go : ceux qui ont le temps l’avant midi étudient de 07h jusqu’à 9h45 et ceux qui sont disponible l’après-midi rendez-vous entre 15h30 et 17h45. La formation scolaire ou académique suivie n’est pas un motif à ne pas prendre part à ces cours de poésie, indique M. Mapson. On peut être agronome, constructeur, électricien, pédagogue ou littéraire… et poète, sensibilise-t-il.

Emmanuel KATERI