Décès de Monseigneur Sokoni : les paroissiens de Vulema rendent hommage à l’un des pionniers de leur paroisse

L’église paroissiale de Vulema est érigée sur la terre ancestrale de Monseigneur Bernard Lusenge Sokoni témoignent les chrétiens de cette paroisse. C’est Monseigneur Sokoni qui a cédé ce terrain pour l’érection de la paroisse et les chrétiens le considèrent comme son fondateur. Autour d’elle, des actions de développement ont été initiées. Les chrétiens de Vulema rendent hommage à un prêtre plein d’initiatives, collaborant et proche de la jeunesse.

A l’entrée du presbytère de la paroisse Vulema, une photo imprimée sur un panneau dit tout. Visiblement, cette paroisse veut honorer son fondateur décédé. Monseigneur Sokoni est le créateur de la paroisse de Vulema, témoigne Oscar Kataliko, ce catéchiste qui reconnait au défunt abbé, le fondateur et pionnier du développement pour Vulema. ‘‘C’est lui le fondateur de cette paroisse. Nous le connaissons comme un homme de développement. C’est un visionnaire. Tous les secteurs de cette paroisse ont des écoles primaires et secondaires qu’il a initiées.’’

 Il en est de même pour Patrick Pilipili cadre de l’UJC de cette paroisse. ‘’C’est lui le fondateur de cette paroisse. La concession de cette paroisse était un domaine familial de Monseigneur Sokoni. Il l’a donné pour que ce soit un domaine pour l’érection de la maison de Dieu. A l’époque, il était curé de la cathédral. Il collaborait avec l’Union de la Jeunesse Catholique UJC. Un véritable ami des jeunes.’’

Cette femme 45 ans révolue, rencontrée dans la cour avec un autre chrétien, discute des modalités de participation aux obsèques de Monseigneur Sokoni. Sollicitée, elle nous accorde sa voix. Madame se rappelle que Monseigneur Sokoni lui a donné le sacrement de communion à la cathédrale. Après, il a initié la chorale française de Vulema dans laquelle elle chante après celle de la cathédrale. ‘‘C’est lui qui  célébré la messe le jour de notre première communion. Ce que je retiens aussi de lui est que c’est lui l’initiateur des messes dites en français dans toutes les paroisses de Butembo. Il n’y avait de messe en français qu’au séminaire. En fin, c’est lui l’initiateur de ma chorale. La chorale Putentia spiritus.’’

Les chrétiens interrogés reconnaissent en Monseigneur Sokoni la rigueur dans le travail et un penchant pour la jeunesse. Monseigneur Sokoni qui est aussi premier recteur de l’Université Catholique du Graben, décédé mercredi 05 aout 2020 sera inhumé lundi 10 aout 2020 à Musienene. Une messe pour le repos de son âme a été dite vendredi 07 aout à l’UCG. Monseigneur Sokoni est décédé, vive Monseigneur Sokoni.

Emmanuel Kateri

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE