Découverte : les archéologues découvrent une ancienne cité enterrée et oubliée il y a plus de 1.400 ans.

Les chercheurs ont sorti de terre les restes d’une ville oubliée du tout, autant ignoré, il s’agit de l’empire d’Axoum. Pourtant ce royaume africain a survécu pendant des centaines d’années rivalisant même avec l’influente Rome.

Cette exploration jette une lumière rare sur le “Royaume perdu” d’Axoum, dans les plateaux poussiéreux nord de l’Éthiopie. Une ancienne cité enterrée et oubliée habitée il y a plus de 1.400 ans, a été redécouverte par les archéologues. “C’est ce qui est génial en Éthiopie, s’enthousiasme l’archéologue Michael Harrower, de l’Université Johns-Hopkins (États-Unis), cité par le NewScientist.

En Grèce et à Rome, de nombreux endroits ont été explorés et étudiés, il n’y a donc plus beaucoup de découvertes de grandes villes anciennes”. Cette citadelle nouvellement révélée, décrite dans la revue Antiquity de décembre, était à l’époque le théâtre de vie d’une civilisation nord-africaine ancienne relativement peu connue, pourtant très puissante en son temps : l’Empire aksoumite.

 Elle a dominé l’Afrique de l’Est d’environ 80 avant Jésus-Christ à 825 après Jésus-Christ et commerçait ainsi avec les principales puissances de l’époque qui sont l’Empire romain, l’Empire perse et l’Empire chinois. 

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE